Journal d’une soumise 3

L’action piochée

56 – Coule pour moi

Tu devras porter le bâillon ou l’écarteur pour ta bouche, te mettre à genoux et laisser couler ta salive sur le gode en verre que tu tiendras dans tes mains.

Dans son cahier

J’ai pensé que c’était bien une action de soumission pour une esclave mais sans être trop dure.

La difficulté rencontrée était que je n’avais pas compris que tu voudrais ensuite mettre le gode dans ma chatte, hors j’avais mes règles ce jour là.

Ce que j’ai aimé pendant l’action : voir ton regard excité lors ma salive a coulée sur ta queue.Ce que j’aurai aimé en plus : faire l’action jusqu’au bout comme tu le voulais si je n’avais pas eu mes…

Mon comportement : bon je crois

La difficulté pendant : 0/5

La douleur : 1 (la mâchoire…)

L’humiliation : 3 (d’avoir à baver comme une chienne…)

Mon plaisir : 3 (5 si j’avais pu avoir ta queue bien humide !)

Ma fierté : 4

A quel point j’aimerai le refaire :5

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui 😉

Que pensez-vous de cette action et du ressentie de ma Belle ?

Journal d’une soumise 2

La perfection ?

Nous savons tous que nous ne sommes pas parfait… Seulement, lorsqu’on est une soumise, une erreur peut entraîner une punition.

Pour diverses raison, il y a quelques années ma soumise devait-être punie voici la proposition de punition que j’avais réalisé.

La punition

Je vais fouetter ton joli petit cul, le nombre dépend du nombre de jour ou tu recevras le fouet. Je te laisse choisir :

  • 2 soirs de suite : 10 claquements chaque soir (20 au total)
  • 3 soirs de suite : 8 claquements chaque soir (24 au total)
  • 4 soirs de suite : 7 claquements chaque soir (28 au total)
  • 5 soirs de suite : 6 claquements chaque soir (30 au total)

Tu devras, chaque soir, te présenter devant moi, baisser ton pantalon sans l’enlever ou bien remonter ta jupe. Pense à compter. Je dois savoir avant de rentrer ce soir combien de jours tu choisie.

Il s’agissait d’une proposition, à laquelle ma soumise a répondu avec de bon arguments et nous avons convenu ensemble de sa peine aménagée, également parce que nous avons prévu d’aller à la piscine en fin de semaine et que nous ne pouvions nous permettre de grosses marques.

Punition déterminée :

  • 10 coups de fouet le jour 1
  • Pendant 4 soirs de suite, tu te mettras à genoux en rentrant, je te mettrais ton collier et j’enfoncerai mes doigts dans ta gorge, à volonté.
  • Avant et après ta punition, tu me diras un mot de remerciement pour faire de toi une bonne soumise.

Et voici ce qu’elle ma dit avant et après sa punition :

Avant :

À mon Maître et Amour, aujourd’hui tu me punis car j’ai parfois manqué à mon devoir d’être une bonne soumise pour toi. Je le reconnais, c’est pourquoi de ton fouet tu vas m’infliger cette punition, à moi, ta putain, pour faire de moi une esclave plus docile.

Après :

Voilà, tu as corrigé ta petite pute par ces claquements de fouets. Merci mon Maître de faire de moi une bonne chienne soumise.

Ta petite soumise, qui t’aime.

 

Voici ce qu’elle avait écrit dans son cahier :

Je suis contente que tu ai bien voulu prendre en compte ma défense, et que tu revois à la baisse ma punition. Les coups de fouets étaient pour la plupart supportables, certains même presque agréables, d’autres beaucoup moins… En ce qui concerne les doigts dans la gorge, c’était une punition un peu désagréable mais pas trop dure.

Moi, j’ai bien aimé cette punition et la manière dont elle c’est déroulée. Qu’en pensez-vous, cher lecteurs et lectrices ?

Au plaisir de vous lire,

Intim’