Déroulement d’une séance de bondage

Avant le bondage : c’est déjà du plaisir

Préparer la séance fait partie de la session, essayez de savoir ce que vous voulez faire, vous pouvez regarder nos tutoriels ou chercher sur différents sites. Vous pouvez en discuter à deux : ça peut lever les angoisses d’une partenaire novice. Nous possédons personnellement deux livres qui peuvent servir de base :

0835Si le but est de créer quelque chose de précis vous pouvez faire un schéma du modèle que vous souhaitez créer, penser à l’ordre dans lequel vous aller procéder et aux couleurs que vous utiliserez. Si le but est simplement de passer un peu de temps ensemble et d’apprendre, c’est parfaitement dispensable.

Inspirez vous de votre quotidien, regardez autour de vous : où pouvez vous attacher votre partenaire ? De quoi faire naître plein de nouveau souvenirs dans votre intérieur… Ou votre extérieur !

Démarrage

Préparez vous : du côté de l’attacheur une tenue agréable et souple. Chez nous la plupart du temps nous faisons l’amour après que j’ai attachée ma soumise, ou pendant… Je suis donc généralement sans rien, ou en boxer. Du côté de votre partenaire, il faut se débarrasser des bijoux qui peuvent être gênant, et des vêtements que vous ne souhaitez pas. Si vous prévoyez que l’un de vous au moins soit peu habillé vérifier que la température de la pièce et suffisamment haute. Ça peut très bien se passer habillé, selon votre imagination et les rapports que vous avez avec le / la modèle. Une séance photo en robe de mariée est prévue pour chez nous…

Tout_est_sexy bondage collection (33)Sortez vos cordes, dénouer-les. Vérifiez avec votre partenaire que la pose que vous avez prévue est réalisable : il faut que la modèle puisse la tenir naturellement. Si la souplesse manque, il faudra adapter !

Avant d’enrouler votre modèle, faites passer la corde dans votre main : cela permet de supprimer les éventuelles torsions. Si vous devez trouver le milieu d’une corde, prenez là au deux bout, remonter en même temps les deux brins pour trouver le milieu puis repasser dans l’autre sens pour enlever les torsions. Soyez de bonne humeur !

On s’attache !

Gardez un contact visuelle et / ou  physique avec votre modèle ; ne la laissez pas seule : elle aurait le sentiment d’être abandonnée.

Tout_est_sexy bondage collection (273)Faites les premiers tours de cordes autour de votre partenaire. Avancez doucement mais sûrement, appliquez vous. Soyez cohérent entre l’objectif de votre bondage et la manière dont vous attachez. Si le but est d’être câlin, soyez doux, si le but est d’immobiliser fortement, serrez les cordes etc…

Gardez en tête que la beauté est dans les détails, dans la symétrie : vérifiez ces points au fur et à mesure et avec du recul. Vous serez probablement déçus de vos premiers essais, mais en même temps satisfait. C’est normal.

Ayez l’esprit ouvert, soyez prêt à modifier l’idée que vous aviez initialement si ça ne va pas comme vous voulez ou si une autre envie vous vient. Il faut se laisser porter.

C’est finit ? Tout commence !

tumblr_njnn6p17zX1t3yq9eo1_500Lorsque vous aurez terminé, vous pouvez faire des ajustements, mettre en scène autour.

Enfin : faites vous du bien, photographiez, jouissez, criez, profitez… Tout dépend de vous : caresses, fessées, pénétrations, humiliations.

Il faut absolument connaitre l’état physique et émotionnel de votre partenaire en permanence. Soyez prêt à tout arrêter, avez vous mis en place votre Safeword ?

L’heure de délier les liens

Au choix… Soit vous prenez le temps de redescendre doucement et vous rangez. Soit vous enlevez tout comme vous pouvez, vous mettez ça en tas et vous faites un câlin. Laissez vous le temps d’atterrir. Il peut arriver que la DbBDIFCXUAIcR8tpartenaire soit prise de vertiges en se levant si elle est restée longtemps dans la même position.

Plus le shibari est resté en place longtemps, plus il peut vous falloir de temps pour reprendre pleinement vos esprits.

Et voilà ! Amusez vous bien 🙂

En complément des documents sur le consentement et la manière de pratiqué d’une association Lyonnaise : https://www.asso-edo.fr/telechargement

Règles élémentaires de sécurité pour le shibari

Cet article à pour but de donner quelques règles de sécurité pour la pratique de l’art du shibari ou  bondage. Pour ceux qui seraient arrivés par hasard sur cette page, passez sur le Glossaire qui vous renseignera !

Des règles de base

Chacun est bien entendu libre de faire comme il l’entend, néanmoins, puisque beaucoup de débutants nous lisent il convient de présenter quelques pratiques conseillées ou déconseillées. Dans tous les cas, prenez soin de vous et de votre partenaire !

  • Ne jouez pas sous emprise de substances psychotropes : alcool, drogues quelconques.
  • Ne jamais laisser une personne attachée sans surveillance : surtout si elle peut tomber.
  • L’attacheur doit connaître les éventuelles problèmes de santé de la personne attachée : problème de cœur, asthme, vertiges, douleurs diverses.
  • Avancer doucement :
    • Les yeux bandés c’est rigolo mais ça peut être paniquant. De plus, vous ne voyez plus le regard de la personne qui peut parfois en dire long sur son état. 
    • On ne suspend pas une personne pour les premiers essais.
    • On demande régulièrement si tout va bien.
  • Si vous attachez à un meuble, à un mur ou autre : vérifiez bien l’état des différents éléments, testez leur solidité.
  • Gardez un ciseau ou couteau à bout rond mais bien tranchant à proximité : il permettra de couper les cordes en cas d’urgence.
  • S’il y a une gène, oubliez : si au moment où vous placez le membre votre partenaire ressent une gène, ce sera intenable  voir dangereux sur une période plus longue. Choisissez une autre posture.
  • Aidez la corde à passer, notamment lorsque vous la passez contre un membre ou derrière une corde : si vous tirez sur un bout, le frottement rapide peut brûler. Placez vos doigts pour protéger.

Attention

  • Vérifiez aussi la chaleur apparente des extrémités des membres. Par la suite, une fois le bondage en place, vérifiez régulièrement si ces extrémités ne se sont pas (trop) refroidies. Un refroidissement étant lié à une mauvaise circulation sanguine, vous devez agir en conséquence si une telle situation se présente : soit défaire les liens, soit, si votre bondage le permet, relâcher quelque peu la pression à certains endroits.
  • Veillez à ne jamais bloquer la circulation sanguine ou nerveuse.
  • Gardez un téléphone à proximité, en cas d’urgence faite le 112, il vaut mieux avoir l’air bête que de prendre des risques.

Quelques idées pour le confort :

  • Prévoyez à boire, de l’eau ou autre chose non alcoolisé et une paille !
  • À moins que vous ne soyez adepte de l’humiliation avec votre partenaire, allez aux toilettes avant le jeu, ça évitera de se faire dessus attaché.
  • Certains nœuds peuvent être récalcitrant, surtout si la soumise tire dessus ! Un petit tournevis ou objet similaire vous permettra de tirer dessus.
  • Soyez vous-même ! Parlez, amusez vous.

Vous êtes prêt pour allez voir les tutos bondage !