Best of Reddit 1 – Photo et vidéos BDSM

En passant, voici quelques best of du Reddit BDSM, quelques photos et vidéos.

 

On commence avec un bondage et une position de soumise sympathique : 

I wanna be your kinky Shanghai slut GF from bdsm

 

 

Puis deux soumises prises par leurs maitresses

One on the left wasn’t playing around lmao from bdsm

 

Cette photo ensuite que je trouve magnifique, ces regards sont superbes

Will you still love me when I’m 64? from bdsm

Une autre photo, superbement travaillée

Bondage [f] from bdsm

Une petite fessée en slow motion ?

Look, I made something for you [OC] from Spanking

 

Plein d’autres superbes vidéos et photo de bondage, tits torture etc sur ce post du forum en accès libre : https://intime-photographie.fr/forums/lien-decouvertes/best-of-reddit-video-et-photo-bdsm

 

Et concernant la dernière vidéo si le BDSM en slow motion vous tente il y a un article exprès : https://intime-photographie.fr/slow-motion-le-dressage-de-soumise-en-detail-fessee-gifle-spank-slap

 

Meuble BDSM simple et adaptable : actualité n°2

Je continue mon aventure avec la fabrication de meuble BDSM. J’essai de répondre à tous les besoins que nos esprits fertiles imaginent !

Voici donc une variante du modèle initial qui peut d’ailleurs être complémentaire avec l’ajout arrière présenté dans le même article.

Extension 2 : remonte cul

Comme son nom l’indique le but est de remonter le bassin de la soumise, la hauteur est réglable bien entendu. Il est aussi possible d’ajouter une autre barre au dessus pour bloquer le bassin dans une position précise, haute ou basse.

Modulation : maintien de cou et de cheville et / ou poignet

Ces attaches de meuble BDSM sont faites pour remplacer les liens classiques en sangle ou cuir. L’idée est de faire tout dans la même structure, réduisant encore un peu plus les possibilités de mouvement  et accentuant l’idée de robustesse.

Barre de maintien BDSM cou et poignets

Premier objet présenté qui n’est pas adaptable sur le modèle de base. Il peut être fabriqué à partir d’éléments des autres modèles. Il s’agit d’une barre de maintien, le cou est placé en haut et les poignets derrière ou devant. La barre donne l’impression d’être véritablement bloqué(e). Elle est lourde, mais repose en partie sur les épaules. Il y aura une autre barre, d’écartement, possiblement plus légère et sur laquelle on accrochera des attaches « classique », que nous possédons tous.

Un avis ? Un conseil ? Vous voulez essayer ? Laisser votre commentaire et / ou venez en parler sur notre forum.

Mobilier BDSM à assembler : enfin !

Depuis plusieurs années, je vois des structures en métal, du mobilier BDSM, dans les films, souvent hard d’ailleurs, et je me dis que je m’amuserais bien avec ce genre d’accessoires ! Au fil du temps, j’ai pensé à plusieurs solutions et je les ai éliminées une par une pour des raisons de prix, de solidité, de facilité d’utilisation, d’entretien ou de rangement…

Il y a également les artisans, qui font des choses pour une ou deux utilités, mais les tarifs fond froid dans le dos

Et là, je tiens ma solution. J’ai conçu plusieurs versions, et options :

Version de base

Version de base, la personne se met à 4 pattes au dessus, on peut attacher les poignets et les chevilles, à vous de voir lesquels vous écartez.

Caractéristiques : 

  • 21 pièces
  • longueur : 100 cm (barre la plus longue)
  • hauteur : 20 cm (barre qui monte vers le haut, pour le cou)
  • largeur pieds : 60 cm
  • largeur poignets : 30 cm
  • possibilité d’inverser les barres poignets et cou

Extension 1 : ajout à l’arrière

Cette ajout est pour pouvoir attacher un godemichet ou un wand, il se monte sur la base.

Caractéristiques :

  • 11 pièces
  • Hauteur : 30 ou 50 cm (les deux prévus dans le kit)
  • Longueur du tube vertical : 10 cm

Des choix à faire

  • Certains modèles « similaires » inclus des attaches en cuir ou en tissus pour directement attacher les poignets, les chevilles : ce n’est pas le cas des nôtres. Parce que nous avons tous nos propres attaches ! Inutile d’en ajouter d’autres : ça augmenterait le prix et ça ne serait pas de la qualité de ce qu’on a déjà.

Les plus de ce mobilier BDSM

  • Vraiment solide
  • Modulable selon les envie et les mophologies
  • Modifiable à souhait
  • compatible avec des extensions

Version à venir : un remonte cul à l’arrière, des cadres pour bloquées les poignets / chevilles / nuque… C’est déjà fait, il faut « juste » réaliser les photographies et la mise en ligne.

Vu le manque de retour que j’aurais en publiant le fournisseur et les plans, pour le moment je ne publie rien. En attendant de voir si je commercialise les plans des objets, ou directement les montages découpés etc… Un avis ?

Si oui, la discussion est ouverte sur notre forum : https://intime-photographie.fr/forums/test-avis/fabrication-mobilier-bdsm-bdsm-gear

Bonus, une vidéo où je monte sur le truc.

torsion

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

.Article de encordee.com, précision en bas.

Réalisation pas à pas du Shibari Shinju avec une variante

 

Nous allons réaliser une variante du Shinju, tutoriel bondage des seins dont une version de base est décrite dans la première leçon pas à pas.

Nous allons, comme pour toutes les leçons précédentes, utiliser une corde d’environ 8 mètres, pliée en 2.

Vous placez votre partenaire de dos et faites un premier tour du torse, le passage de la corde se faisant sous les seins.

Dans le dos, vous faites passer la corde dans la boucle du milieu et remontez vers l’épaule (faites attention au sens, la corde repart du coté d’où elle vient).

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

La corde passe au-dessus de l’épaule et repart immédiatement dans le dos.

Attention à ne pas trop serrer les passages successifs de façon à ce que nous puissions ensuite réaliser le motif caractéristique de ce bondage.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

La corde qui vient de faire le tour de l’épaule est ramenée vers l’arrière de façon à repasser dans la boucle du milieu …

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

… d’où elle part pour faire le tour de l’autre épaule.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

La corde fait le tour de l’épaule et repart dans le dos… Puis passe encore une fois dans la boucle du milieu …

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

… et repart vers l’avant mais en passant cette fois-ci sous le bras, au-dessus du sein.

Remarquez comme les différents passages de corde ne sont pour le moment pas vraiment serrés.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

Construction du motif

La corde vient passer sous le passage de corde de l’épaule opposée et redescend entre les seins …

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

… passe sous le passage initial autour du torse, remonte vers le passage de corde de l’autre épaule …

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

… avant de repartir finalement vers l’arrière en passant au-dessus du sein opposé.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

Arrivé au niveau de la boucle du milieu, l’ensemble est stabilisé avec un simple noeud qui enserre les différents départs de corde.

Le bondage du torse est terminé. Nous allons maintenant nous occuper des bras.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

Maintenant ramenez les bras en arrière. Utlisez la longueur restante de votre corde pour faire des tours successifs des poignets ou des avant-bras.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

Dans l’exemple ci-dessus, nous avons réalisé 2 tours des avant-bras et ne disposons plus d’assez de corde pour effectuer un tour supplémentaire.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

Pour finir, nous allons donc réaliser un noeud plat pour assurer le bondage des bras.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

La petite longueur résiduelle est enroulée autour d’un précédent passage de corde. (comme nous l’avons déjà pratiqué dans les bondages précédents).

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

Le bondage terminé vu de trois-quart …

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

 

… et de face.

Comme pour les précédents bondages, nous avons réalisé ici une figure de base avec seulement 8 mètres de cordes. Rien ne vous empêche ensuite de complexifier les passages et d’utiliser par exemple 2 couleurs de cordes pour agrémenter votre réalisation.

Tutorial shibari 13 : Shinju variante 1 (tuto bondage seins facile)

Tous les autres articles du tutoriels de shibari : https://intime-photographie.fr/bondage-shibari

Cette article est intégralement issu du site "http://www.encordees.com", une mine d'information extraordinaire dont j'avais fais une sauvegarde à des fins personnels. Ce site semble avoir disparu. J'ai essayé de contacter les propriétaires afin de savoir si je pouvais mettre en ligne des articles. Après plusieurs messages sans réponse je me permets de mettre en ligne pour continuer l'oeuvre débutée : aider.  Si vous avez d'autres moyens de contacter les rédacteurs, merci de me le dire ! Si vous êtes le propriétaire du site et que vous souhaitez que je retire l'article ou que je continue de les partager, merci de m'écrire.

 

Plusieurs tutoriels de bondage en vidéo

La demande est lourde pour les tutoriels de bondage, donc j’ai regardé dans mes archives et trouvé deux vidéos de tutoriel de shibari pas à pas (enfin plus ou moins…)

 

 

Mais je ne suis pas sûr que les vidéos pour adulte s’affichent si on n’est pas inscrit. Inscrivez vous en soutenant le site en passant par ici : https://lbry.tv/$/invite/@Bondage_and_shibari_tutorials:e

BDSM Empire

Aujourd’hui, parlons d’un site de vente de matériel et sextoys spécialisé en BDSM : https://bdsm-empire.fr/

BDSM Empire

Ils viennent de faire un article de blog mentionnant notre site et notre jeu, et nous les en remercions. L’article en question : https://bdsm-empire.fr/blogs/blog-bdsm-empire/jeux-bdsm

Espérons que ça aide notre communauté à grandir, et à venir 

À notre tour, nous voudrions parler un peu d’eux. Je le ai vu apparaitre il y a quelques temps sur les réseaux sociaux, d’un naturel méfiant je n’ai pas tout de suite passé de commande mais j’envisage de le faire désormais car ça fait longtemps qu’ils sont présents ! Je ne fais pas partie des ambassadeurs, je ne touche rien en écrivant cet article.

Pourquoi j’ai envie d’essayer ?

Déjà, les tarifs sont honnêtes. Et franchement, c’est assez rare  au sein de notre univers… De plus, il y a vraiment un choix immense ! De quoi, non seulement satisfaire des envies, mais en créer. Le contact avec la personne qui m’a écrit inspire confiance, les commentaires sous les produits sont très bons.

Les stocks sont affichés, en plus, il y a pas mal de promos

Quelques exemples de ce dont j’ai envie

Choker sm blanc
Un collier à 29,9€ que je trouve élégant
collier laisse pour soumise
Un autre collier que je trouve super original
Fouet en Cuir | BDSM Empire
Un fouet en cuir, parce que le notre est parfois un peu grand
Pinces à Tétons Clochette | BDSM Empire
Des pinces à tétons dorées, trop jolie, et avec des clochettes. Autres couleurs disponibles.

Si jamais vous avez un retour à faire sur un de leur produits, ou le site, dites nous !

Ils ont enfin un blog BDSM avec plusieurs articles d’explications.

Création d’une nouvelle maison d’hôte BDSM de luxe

C’est un sujet qui revient souvent : où louer un endroit spécialisé, un gîte BDSM. Moi-même, si j’avais plus de pognon je retaperais un truc quelque part pour le louer et aller y jouer quand je veux. D’ailleurs, j’en parle souvent avec un ami… Un jour on finira par mettre l’argent en commun et créer ce projet !

Mais, ce n’est pas pour ça que je fais cet article. Certains ce sont lancés, et je vais donc parler d’eux : https://www.demeure-desirs.fr/

Il s’agit d’un couple femdom qui va retaper un corps de ferme pour en faire endroit dédié à différents jeux BDSM.

La demeure de vos désirs. Maison d'hôte BDSM.
La demeure de vos désirs. Maison d’hôte BDSM en projet.

Maison d’hôte BDSM : pourquoi je soutiens

Parce qu’ils se sont lancés. Parce qu’ils osent ! Les tarifs, semblent être proches de ce que font les autres. Nous avons besoin de lieux pour « nous retrouver », faire vivre la communauté. A priori vu leurs expériences le projet peut aboutir.

En tant que photographe, je serais ravi de pouvoir jouer dans un lieu comme celui-ci, avec plusieurs ambiances et équipements à disposition.

Ils sont en train de réaliser un finalement collaboratif : https://fr.ulule.com/une-maison-dhotes-pas-comme-les-autres/

Maud et Jerôme, piliers du projets de gîtes bdsm.
Maud et Jerôme, piliers du projets

Mes doutes personnels

Ce ne sont que mes pensées et mes doutes à moi, je serais ravi d’avoir des avis opposés, comme toujours !

Un premier truc qui m’a freiné, c’est le fait que le formulaire pour en savoir plus sur nos besoins est un Google Doc : il transmet donc obligatoirement une partie des informations à Google, qui en sait déjà bien assez ! Alors qu’il existe des formulaires respectant la vie privée.

Au moment des pre-réservations le deuxième truc qui m’arrête c’est le tarif. Ils sont à la vue des équipements, raisonnables et tout à fait dans les prix de la concurence. Mais moi, si j’ai 500€ / 1000€ pour un WE je fais des équipements chez moi, ou je pars en voyages. Nous sommes ici dans un positionnement luxe, comme les concurents. C’est un choix.

Sauf que ce choix, souvent fait, contribuent selon moi à « gentriser » (embourgeoiser), le BDSM. Pour certains, c’est un art de vivre « réservé », à ceux qui ont les moyens, ça va avec le style de vie : soirée etc. Je me place de mon côté dans un cadre quotidien, plus loin des tentures. J’ai très envie de jouer dans un cadre comme celui-ci, néanmoins.

Pour le financement collaboratif, c’est un autre choix, et le positionnement me semble risqué : 60 000€, c’est beaucoup d’argent. Sans une communauté pre-existante, ça me semble compliqué. Voir un tel montant pourra décourager certains contributeurs. Certains savent à quel point ce genre de projet avec travaux peut être difficile et casse gueule. Prévoir directement un truc énorme comme celui-ci est un pari, je pense qu’il faut grandir petit à petit -mais peut être que je me trompe-.

Dans tous les cas, si vous voulez les aider, vous savez comment faire.

Pour donner votre avis sur le forum : 

Pour donner vos adresses de gîtes BDSM : https://intime-photographie.fr/forums/lien-decouvertes ou bien en commentaire, je ferais une liste.

 

Comment voir le contenu adulte sur Odysee / How to see adult content on Odysee

English version bellow

Lorsqu’on veut voir le contenu adulte sur https://odysee.com/ le site nous dit d’aller dans les paramètres. Sauf que… Le paramètre est absent !

La solution

Il faut se connecter avec la même adresse / mot de passe sur https://lbry.tv/ sans créer de compte (la base de compte est la même !!). Ensuite, vous allez dans les paramètres et là « voir le contenu adulte » est présent.

Pour vous inscrire sur lbry.tv : https://lbry.tv/$/invite/@sexy_bdsm:a (ce lien d’affiliation me fera gagner quelques centimes dans la monnaie qui permet de mettre en ligne des vidéos.)

English Version

When we want to see adult content on https://odysee.com/ the website says that we need to activate adulte content in parametres. But this parameters doesn’t appear.

The fix

Go to https://lbry.tv/ and log in with the same email / password (without creating another account, database is the same). The, go to parameters : « See adult content » is here no.

Enjoy !

My channel : https://lbry.tv/@sexy_bdsm:a

Soumise offerte par son Maître (Vraie histoire BDSM)

Le récit d’aujourd’hui est présentée par mademois_elle_x. Il était sur instagram, je l’ai trouvé honnête, beau, intense. Et doux, quelque part.

Elle a accepté que je le publie ici pour vous, ce sont ses photographies, si vous voulez voir d’autres partage, sa page Instagram est ici https://www.instagram.com/mademois_elle_x/

J’ajoute des informations sur l’auteur à la fin. Merci à elle.

soumise à genoux mains dans le dos attachées

Première présentation en tant que soumise

Le temps s’écoule doucement. Je me prépare sous ses indications, nous allons sortir, Maître me veut jolie, comme d’habitude dirais-je mais ce soir là-, encore plus.
Il choisit mes dessous et je prépare mes bas. J’aime bien les bas. Cela me permet de mettre en valeur mes jambes et me fait sentir l’air frais passer sous ma robe. Je ressens encore plus le fait d’être ouverte et disponible.
Il est un peu plus de 22 heures et nous allons sortir. J’ai enfilé ma robe en dentelle couleur bordeau, je l’aime bien cette robe. Ce soir je me regarde dans le miroir je me sens femme, je me sens belle. Maître me regarde, je me maquille, il m’inspecte et veille à ce que je sois parfaite. Je me dois de l’être. Être à la hauteur de mon Maître et le rendre fier.

L’Uber est là, nous allons partir…
Après 10 minutes de voiture en sa compagnie, nous arrivons dans un bar assez jeune, comme les bars que je fréquente avec mes ami(e)s. J’ai mon collier autour du cou, large bout de métal qui entoure mon cou et qui me rappelle à chaque instant que je suis sienne.
Les gens nous scrutent, nous regardent, je suis si fière…

Fière d’être à lui, de pouvoir l’assumer.

Je ne dis pas que c’est facile, mais cette sensation ou pour moi se mélange la provocation envers autrui et l’humilité envers mon Maître me satisfait.

Il n’y a pas de place à l’intérieur, nous nous installons dehors. Il fait froid mais mon corps brûle d’excitation. Maître me laisse, pour aller nous chercher un verre. Je l’attends.
L’attente me paraît longue et le froid n’est pas agréable mais je suis en plénitude, là à ma place, avec lui, à l’attendre. 1 minutes… 5 minutes… 10 minutes… je ne sais pas. Le temps, pendant ces moments-là, se fige, et j’aime cette bulle qui m’englobe et me fait profiter de l’instant présent.

Puis Maître revient, je dessine un sourire sur mes lèvres. Il reprend sa place à côté de moi et nous discutons quelques instants. Des mots, des sourires, le regard baissé, j’écoute…

Soumise en collier tête haute

 

« Nous ne sommes pas là par hasard »

Une phrase, une seule qui me traverse, m’intrigue, m’excite et me terrifie.

J’écoute les instructions de Maître.
Aller à la rencontre d’un Dominant qui est là, nous observe… Me présenter, pour la première fois. Être à ma place et la respecter. J’ai peur. Peur de ne pas remplir mes devoirs, peur de paraître ridicule aux yeux de ce Dominant et surtout aux yeux de mon Maître.
J’ai les instructions : un homme en costume dans le bar avec une pince sur sa cravate.
Maître me soutient je le sais, il ne le montre pas mais je le sais qu’il croit en moi, je ne dois pas le décevoir.

Alors, j’entre dans le bar mes pas ne sont pas assurés mais j’ai hâte. Je me sens tellement petite, insignifiante. J’inspecte et je cherche. Je le vois, doucement je m’approche. Monsieur est dos à moi. Je veux montrer ma présence, je ne dois pas avoir peur, je vais prouver celle que je suis.
Je me positionne face à lui et d’une voix aussi assurée que tremblante je me cite…

Un silence.

Je le vois faire tourner son verre dans ses mains.

Monsieur me pose plusieurs questions, il veut me connaître, connaître ma motivation, ma dévotion et je suis prête. Prête à montrer que je ne joue pas. Que j’ai conscience de ma condition et des conséquences qui en découlent.
Monsieur s’interroge sur mes expériences passées et sur mes capacités de soumise. Toujours les yeux baissés je réponds. Il me donne l’autorisation de les lever, de le regarder. J’obéis, non pas sans difficultés mais j’obéis.

À ce moment, Maître nous retrouve. J’ai appris un peu avant qu’il est là à nous observer depuis un petit moment. Maître et Monsieur discutent entre eux. J’attends…
Monsieur nous dit qu’on va y aller… Ou je ne sais pas… L’excitation et la crainte se mélangent…

Un Uber arrive et je suis assise entre Maître et Monsieur. Monsieur me demande d’écarter les jambes, j’ai peur. Je sens ma respiration s’accélérer. J’ai peur, non pas de ce qu’il va m’arriver mais peur de décevoir.

 
femme soumise 4 pattes penchée

C’est le grand jour.

La première sortie, la première fois que Maître me présente. Je suis Sienne je ne dois pas le décevoir, je dois garder ma place et montrer l’éducation qu’il m’enseigne au quotidien.

 
Ma peur est là, je veux qu’il soit fier. La voiture s’arrête, nous sortons. Dans la rue, il fait nuit. Il pleut et je sens le froid de la nuit m’envelopper. Je ne suis plus là. Mon esprit est concentré, je ne réfléchis plus. J’attends un ordre, une consigne… J’obéis.
Dans une ruelle dos à un mur Monsieur m’inspecte. Jambes écartées, robe relevée. Monsieur me fait retirer mon string noir et rouge. Je n’en ai pas besoin, c’est vrai. Je dois rester ouverte et disponible.Monsieur me scrute et je sens le regard de Maître sur moi. Monsieur passe sa main sur mon sexe, j’ai chaud, je ne sens plus le froid. Il met 1 doigt en moi et me caresse. Je sens mon corps se raidir d’excitation. Mon excitation est à un stade jusque là encore inconnu.

Je ne me contrôle pas et j’aime cette perte de contrôle de mon corps. J’attends accroupi dans la rue, le sexe dénudé. Je suis heureuse, mon Maître m’offre je vais être digne de cette offrande qu’il fait à Monsieur. Je suis Sienne, je suis sa soumise.

Il sera fier.

 
Nous repartons…
Nous rentrons dans l’appartement de Monsieur.
Debout dans l’entrée, j’attends. Maître m’enlève ma veste, me dit d’attendre. Je suis debout. Je ne cerne pas très bien leur discussion. De toute manière, je n’ai pas à les écouter. Telle une statue je patiente. Maître m’appelle, me dit de venir. Près du canapé un coussin par terre je comprends que je dois être à genoux.

Je reste de marbre je ne bouge pas. Ce n’est pas compliqué, étonnament je me surprend à rester immobile et j’aime ça. Une laisse attachée à mon collier. Je suis mise nue, ne reste que mon soutien-gorge. Je marche à quatre pattes jusqu’au pied de Maître jusqu’à ma place. Je suis bien.

Les hommes discutent, parlent de moi comme si je n’étais pas là. Et c’est vrai. Mon corps est là physiquement, mon esprit est ailleurs, je cherche à garder au mieux ma place de soumise je suis concentrée. Tout cela n’est pas joué, c’est même plutôt naturel cet état. Je suis bien. J’ai envie de sourire, je ne bouge pas.

soumise en laisse à 4 pattes

 

Je suis heureuse.

Monsieur me prend la laisse et m’emmène. Je suis fière de marcher à quatre pattes. Je me concentre. Il faut que je reste gracieuse à quatre pattes.
On me dit de me mettre debout. Face à moi une table avec divers instruments posés dessus. Je distingue un martinet et une cravache. Monsieur m’avait précisé au bar, que la cravache est son instrument favori.
J’ai peur, je ne connais pas bien la cravache. Je dois rester concentrée. Monsieur m’attache les mains à chaque coin de la table. Je dois me cambrer…

Tenant la position Monsieur m’explique, ce qui va se passer, me demande si je comprends. Monsieur me précise aussi que le NON chez lui veut dire NON. Il n’y a pas de mot d’alerte.
Je sais à ce moment précis que je ne dois pas perdre le contrôle de mon esprit. Parfois le non est tellement soudain. Maître continue de me regarder. Je dois être forte. Je vais avoir mal, je le veux. Du plus profond de moi, je veux montrer que je ne joue pas, je ne suis pas là pour réaliser un fantasme.

Je suis là parce que je dois être là.

C’est ma place.

Monsieur débute les coups. Le premier est surprenant mais pas insupportable. Mon mental est là je dois et je veux tenir coûte que coûte. J’aime sentir les coups s’accélérer : le martinet, la cravache. Les mots de Monsieur sont importants, le regard de Maître l’est tout autant. Je ne dois pas montrer ma douleur, même si à ce jour elle me paraît minime. Je ne dois pas montrer ma peur, ma crainte.

Après des échanges vifs et intenses de coups maîtrisés, Maître a décidé de stopper les coups, pour une première, c’était déjà bien. J’avais peur, qu’il arrête par déception, de ne pas avoir été à la hauteur…
A ce moment-là, un regard, un échange, j’ai lu dans les yeux de Maître qu’il était satisfait. Pas besoin de grand discours, notre connexion nous permet de nous comprendre. Et j’ai su.

selfie de soumise en tenue

 

Je suis retournée m’agenouiller sur le coussin mains dans le dos. Maître et Monsieur ont continué de discuter. Cette position me plaît beaucoup. J’aime être là, telle une statue que l’on expose, que l’on regarde. Je me suis même surprise à ne  pas bouger, ni même gigoter. Faisant abstraction de la douleur et de l’engourdissement, je me sentais belle. Dans mon monde, dans ma bulle, dans ma soumission. ABSOLUE… TOTALE…

Le reste de la soirée c’est déroulé à merveille. Pas de long discours sur la suite de la soirée. C’est entre nous…

Ma première soirée de soumise… il y a un an déjà. Je débutais dans ce monde. J’ai évolué… j’ai grandi…

Un bonheur d’une grandeur inégalable.
Cela restera gravée en moi toute ma vie.

⛓// Je suis soumise, je suis moi… //⛓

soumise blonde visage cachée

Qui est l’auteur ?

Sa bio insta : Sans identité mais pas sans conviction. Le bonheur dans l’asservissement. Ma place, là où je me sens revivre

Le plus important n’est pas ce que l’on est mais ce que l’on choisit d’être…
Mes interrogations ont commencées très jeunes mais je ne comprenais pas…
Pourquoi j’étais différentes… pourquoi je n’aimais pas les princes charmants comme les petites filles de mon âge ? Moi ce qui me donnait des chatouilles dans le ventre c’était les méchants. Ressentir la crainte du danger telle une proie mais l’envie incandescente de jouer avec le feu pour se brûler les ailes.

Je me rappelle encore de cette scène de film, cette jeune fille kidnappée, se tenant à genoux enchaînée. Je voulais sa place.

En grandissant j’ai fait mes expériences parfois désastreuses, parfois fortes en prise de conscience.

Je me suis posée 1000 questions. Pourquoi suis-je différente ? Pourquoi je n’arrive pas à me contenter d’une vie vanille comme les gens normaux ? MAIS QU’EST-CE QUE LA NORMALITÉ ?
Suis je si différente alors que moi je sais ce qui me permettra de m’épanouir et d’être heureuse ?
Mon masochisme me transforme et me transporte dans une extase indéfinissable.

Le besoin de me soumettre m’a appris à accepter mon MOI intérieur. Je me suis écoutée… tout simplement.

selfie de soumise en tenue

 
Aujourd’hui j’ai 27 ans et je me suis posée les bonnes questions. J’ai trouvé mes réponses, la chance d’être sous collier et de me sentir apaiser à ses pieds… J’ai cette chance de m’être découverte tôt et sais qu’un monde s’ouvre à moi.
J’aime cette place, je me sens grandit quand je suis à genoux, femme quand je porte ce collier et belle dans l’attente. La soumission m’a permis de prendre confiance en moi même si le chemin sera encore long… au même niveau que mon éducation dans ce monde.J’ai la chance d’avoir été libre de choisir de m’épanouir dans l’asservissement. Je me sens femme, je me sens belle, je me sens MOI.

Aujourd’hui sous collier et comblée, je me languis de chaque rencontre. Ma peau tremble au son de sa voix et mon regard rempli de dévotion se perd dans le sien. Ma folie est à la hauteur de sa perversion.

Sienne et satisfaite. Chaque jour je me rends compte de la chance que j’ai de m’être trouvée. Chaque jour je me rends compte de la chance que j’ai d’être Sienne.

Comment faire un lavement anal ?

Le lavement dans le cadre BDSM

Suite à une discussion sur le forum, j’aborde aujourd’hui la question du lavement anal et particulièrement dans le cadre D/s. Il y a ici globalement deux raisons au lavement :

  • Soit le côté humiliant de celui-ci, pratiqué par ou avec la personne dominante (Clystérophilie, klysmaphilie, ou enema en anglais)
  • L’envie de se sentir propre avant une sodomie ou des jeux avec l’anus (doigts, plugs etc)…
  • Ou bien les deux !

Je ne vais pas parler des détails concernant la sodomie, même si c’est intéressant ce n’est pas le sujet du présent article

En quoi ça consiste ?

Schématiquement, le principe est d’injecter de l’eau dans le rectum par l’anus, dans le but d’éliminer les traces de selles. Ce texte n’est pas un conseil médical. Dans divers cas il n’est pas conseillé d’effectuer un lavement : troubles cardiaques sévères, grossesse, intervention chirurgicale récente de l’abdomen, hémorroïdes, fissures anales ou saignements intestinaux par exemple. Si vous avez un doute, abstenez-vous et demandez à un médecin avant.

L’intestin est fait comme ceci, le rectum, notre fameuse salle de jeu est en rouge.

Intestin et rectum

Si on veut être plus précis, réalisons un zoom sur la zone qui nous intéresse :

Rectum expliqué

Il n’est pas nécessaire, ni souhaitable de rincer plus haut en dehors d’un protocole médical établi.

Avec quels outils ?

  • Le Bock à lavement c’est à dire un réservoir, et un tuyau. Il m’est arrivé d’utiliser une casserole et un tuyau souple acheté en magasin de bricolage, le diamètre est à prendre petit et il faut avoir un embout pour la fin par confort et pour éviter les coupures
  • Le sac à lavement, plus ou moins identique au bock, mais en poche souple (image au-dessus)
  • La poire à lavementPoire à lavement

 

  • D’un point de vue historique, il y a aussi le Clystère  sorte de grosse seringue… Pour des jeux, pourquoi pas, si vous en trouvez !

 

Préparations préalables

Il faut être dans un état d’esprit calme, serein. Sinon les muscles lisses autour de l’anus et plus profondément peuvent se crisper et vous n’obtiendrez rien de bon. Prévoir quand même suffisamment de temps : disons une demi-heure à une heure. Bien plus si vous prévoyez de jouer ensuite.

  • Préparation de la solution de lavage :
    • Prendre 2 litres d’eau.
    • Ajouter environs 18 grammes de sel de table (soit 9 grammes par litre d’eau).
    • Remuer jusqu’à ce que ce soit dissout. Faire chauffer avant ou après, la température doit être proche de 37°C à un degré près en entrant dans le corps
    • Variantes : Certains mettent une poignée de camomille, calmant, à la place (pas essayé). D’autres mettent du lait (ça gaspille un peu, mais je ne vois pas le mal d’un point de vu biologique). D’autres encore du café : attention la muqueuse est perméable, la caféine va rentrer dans le corps de la personne et c’est d’ailleurs le but puisque la caféine dilate les sphincters et rend le tout plus difficile à « retenir ».

milk-enema_002

Faire le plein

D’une manière générale, la position dans laquelle on est le mieux c’est « À 4 pattes », on peut également se mettre sur le dos jambes fléchies (pieds sur le sol) ou sur le côté jambes relevées. Durant toute la procédure il faut y aller doucement, et parler en permanence. La personne aura le sentiment d’être remplie, c’est normal. Mais ça ne doit pas être douloureux.

Avec le bock
  • Placer le bock en hauteur, avec l’eau dedans, plus il sera haut plus ça va couler rapidement, trop bas cela sera lent ou même ça peut ne pas couler. Plus votre tuyau est long plus l’eau se refroidira avant de rentrer…
  • Faire couler l’eau pour enlever tout l’air du tuyau
  • Introduire la canule dans l’anus avec un peu de lubrifiant
  • Ouvrir doucement le robinet, puis plus grand. On peut mettre jusqu’à 1 litre.
  • Se masser doucement le ventre si vous voulez
  • Gardez, ou pas, avant de vous libérer aux toilettes, ou ailleurs.

Avec une poire à lavement
  • Appuyer sur la poire pour vider l’air
  • Plonger la canule dans l’eau et relâcher : l’eau rentre dans la poire.
  • Remettez la poire en position verticale et appuyer de nouveau pour enlever l’air, dès que l’eau sort, arrêter
  • Remettre la canule dans l’eau et finir le remplissage (cette étape permet de vider tout l’air de la poire, sinon il y a possibilité de mettre de l’air dans le rectum, et ce n’est pas ce qu’on veut).
  • Introduire la canule dans l’anus, toujours avec du lubrifiant
  • Appuyer doucement sur la poire pour la vider, et remplir la personne
  • Vous pouvez renouveler l’opération, pour remplir de plus en plus, avant de vider.

Vous pouvez faire entre 2 et 4 fois le processus, le but est que ce qui coule soit clair, propre. Restez en contact en permanence, à deux, surveillez le regard les micro-émotions de la personne qui se fait remplir. Parlez, demandez si tout va bien. De l’eau peut sortir pendant une vingtaine de minutes.

soumise attachée en lavement

La mention spéciale « danger »

Certains prennent directement de l’eau, voire utilisent des adaptateurs à mettre sur le tuyau de la douche. Je le déconseille pour plusieurs raisons. Déjà, il me semble compliqué dans ces conditions de bien gérer la 

lavement douche adaptateur

température : trop chaud provoquerait des brûlures, trop froid et c’est la crampe assurée. La pression ensuite : une trop grande pression pourrait faire remonter l’eau et des matières trop haut : rappelez-vous, on vise juste l’entrée. Enfin, une autre trop peu riche en sels minéraux pourrait causer également des crampes.

Je le dis pour d’autres pratiques, c’est le cas ici aussi : pourquoi ne pas essayer sur vous, avant ?

Et le BDSM ?

Pour les bases, c’est tout bon. Mais, et la domination là-dedans ? Pour certain(e)s, subir un lavement sera déjà largement assez humiliant comme ça. Pour d’autres, et c’est au dominant de juger, on peut agrémenter la séance…

  • Faire porter un collier
  • Mettre différents liquides (voir plus haut)
  • Ordonner à la soumise de dire « remplie-moi » avant de le faire
  • Obliger à demander avant de se libérer
  • La regarder pendant qu’elle se vide, voir la tenir par les cheveux comme une chienne. Pour le premier lavement, néanmoins, il peut y avoir une odeur, à vous de voir.
  • L’autoriser à jouir, mais seulement si elle est pleine.
  • La prendre après l’avoir remplie d’eau. Exquis… Elle se concentre pour ne rien perdre pendant que vous barbotez dans une douce chaleur de son cul déjà plein.

lavement soumise japonaise aquarium

 

Le conseil du Dominant malin :

Les poires et autres sont bien moins chères en magasin santé / paramédicale qu’en sexshop de la rue ou sur internet

Si vous avez des questions, des remarques, d’autres idées pour agrémenter l’article : allez y en commentaire, ou bien il y a déjà un post sur notre forum : https://intime-photographie.fr/forums/hygiene-securite-psychologie/la-sodomie-questions-pratiques mais vous pouvez tout à fait en ouvrir un autre.