Notifications
Clear all

Bonjour/Bonsoir  

Page 2 / 2
 
Ultime rescapee
(@ultime-rescapee)
Estimé

Veuillez excuser mon absence, je n'ai pas pu me rendre sur le forum ces derniers temps !

Lorsque j'ai rencontré Intime Photographe je ne connaissais quasiment pas le bdsm. Je cherchais à comprendre, en particulier la psychologie d'une personne dominante et le lien entre une soumise et son Maitre : je suis alors tombée sur ce site. Les photos étant magnifiques j'ai pris contact avec lui pour cela, également pour des photos de portrait. Nous avons beaucoup échangé car à cette époque je vivais assez mal ma relation et Intime Photographe était le seul à connaître cette histoire et à me soutenir. J'ai beaucoup appris, et je pense avoir appris notamment à me préserver. J'ai rencontré sa femme qui est une personne que j'apprécie aussi beaucoup. Cette rencontre m'a aidée à assumer mon plaisir dans la soumission.. j'avais des à priori sans pour autant être dans un jugement. Mais j'avais en face de moi une femme superbe, douce, avec de l'humour et gentille..  

Il s'agissait des 2 premières personnes que je rencontrais et qui pratiquaient le bdsm.

La personne de qui j'étais amoureuse m'a mise sur les rails du bdsm : j'ai appris beaucoup de choses à ses côtés mais pour moi nous n'avions pas une relation D s car une telle relation nécessite du temps et un contexte qui ne nous le permettait pas. 

J'ai rencontré mon Maître, mon premier Maître donc, il y a 4 mois environ. Je l'ai rencontré sans arrière pensée autour d'un café, mais lorsque je l'ai vu j'ai eu un coup de foudre, très particulier. Je ne sais comment l'expliquer. Mais je ne savais pas que j'étais soumise. Je savais que j'aimais certaines choses, mais j'avais un fort doute quant à l'obéissance, le don total de soi.

Nous nous sommes vus quelques fois puis un jour nous avons choisi de nous lier via le lien Maître soumise, il devenait mon Maître pour la première fois de ma vie et moi sa soumise, pour la deuxième fois de sa vie.

Mais lorsqu'il m'a tendu l'anneau je ne savais pas ce que cela impliquait, et le concept d'être sa soumise était de l'ordre d'un jeu pour moi et je ne réalisais pas ce que cela impliquait.

J'ai donc continué à concevoir cela comme un jeu, avec mes perpétuelles petites provocations. Puis petit à petit je réalise que le chemin n'est pas si facile, ne prête pas toujours à s'amuser et à rire.. 

Je dirai que j'ai découvert que j'étais soumise lorsque j'ai réalisé que je reprenais enfin mon chemin vers l'évolution et que je m'epanouissais chaque jour grâce à elle.

Mais j'apprends..  Je suis encore parfois dans l'égoïsme.

J'ai relu la définition de la soumission suite à ta question et la dépendance fait partie des indices. Je lutte encore contre ça.. pas envie d'être dépendante.. très tres envie de l'être aussi en même temps.

Aussi J aime et j'adore la domination physique et cérébrale. Mais cette dernière m'est difficile autant qu'elle est jouissive : en effet parfois j'ai peur que cela me ramène à une posture de jeune fille et non plus de femme..

Est ce qu'un Maître peut avoir des attitudes au seuil du paternalisme? Quelle est la différence entre les deux..?

RépondreCiter
Posté : 3 décembre 2020 00:45
marche indienne
(@marche-indienne)
Actif

Vos questions sont pertinentes mademoiselle.

je tiens dans mes relations à considérer ma soumise comme une femme à part entière : La connaissance de ses pulsions fait partie de mon statut de dominant.

je considère le besoin d'une soumise de sentir son corps éprouvé dans sa chair comme l'attribut d'une Femme et non d'une jeune fille. Le jeu ( Habillement et Attitude imposée par exemple ) peut , lui , aller chercher dans les souvenirs ou fantasmes de jeune fille.

Lorsque je fouette une soumise à sang et que je calme ses rougeurs ; c'est encore une Femme qui est à ma disposition et non une jeune fille , elle sait qu'elle a besoin de cette "souffrance" passagère pour s'affirmer par la suite en tant que Femme.

Je trouve également que la jouissance procurée par des actes de dilatation vaginale ou anale chez une soumise sont proches du désir d'enfanter et par là - même , sont adressés à une Femme , non à une jeune fille.

Enfin , qui a t'il de plus beau que d'observer sa soumise grandir de jour en jour , s'ouvrir comme une fleur qui prend de plus en plus de couleurs et d'appétence ! C'est peut être la tendresse , la douceur et la compréhension envers elle qui pourraient tendre au paternalisme.

Je trouve à ce propos que bien des " maîtres " profitent de leur ascendant sur l'âge pour impressionner leur partenaire , leur singer protection dans des lieux déjà protégés , entourés de leur accessoires , ce sont eux les jeunes hommes en mal de pouvoir ou en quête d'affirmation masculine , et oui , je pense qu 'il y a là quelques papas qui se plaisent à en profiter..

This post was modified Il y a 1 mois by marche indienne

M I

RépondreCiter
Posté : 3 décembre 2020 02:21
Ultime rescapee
(@ultime-rescapee)
Estimé

@marche-indienne j'admire la manière avec laquelle vous parvenez à traduire par les mots vos pensées, et cela est, de plus, extrêmement intéressant...

Sauf erreur de ma part vous ne vous êtes pas présenté sur le forum..?

Je serai intriguée d'en connaître d'avantage sur vous et accessoirement sur l'origine de votre pseudo 🙂 

RépondreCiter
Posté : 6 décembre 2020 14:27
Etre Soumise
(@etre-soumise)
Actif

J'apprecie de plus en plus lire ce forum !! Je me rend compte que nous sommes nombreux à nous poser des questions et à avoir une analyse de la pratique !! Je n'avais jamais vu le coter "paternaliste" de la chose ! Perso, je pense que cela dépend du couple qui pratique. Et du coup la différence se trouve dans comment cela se passe dans le couple. Il doit bien y avoir des femmes qui ont besoin d'une personne plutôt paternaliste dans leurs relations comme des hommes qui ont besoin de retrouver un coter maternelle. Et je ne pense pas que ce soit spécialement les personnes dans un schéma D/S où il y en a le plus. Après cela dépend vraiment de ce que les personnes recherchent dans leurs relations. Après je différencie le paternalisme et l'instinct de protection qu'à un homme envers sa femme. Pour moi un homme qui voit sa femme s'épanouir dans n'importe quel relation tend plus sur la satisfaction d'être en osmose dans son couple qu'au coter paternel. Après c'est un sujet personnel et propre a chacun ! Il y a beaucoup de choses que l'on enferme inconsciemment voir même des souffrances. C'est pour cela qu'il y a des personnes qui ne pourront jamais comprendre ce que la relation D/S peu apporter d'épanouissant !!!!

 

RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 décembre 2020 18:21
marche indienne
(@marche-indienne)
Actif

@ultime-rescapee              Bonsoir Ultime , intrigué également par votre pseudo ... ?   le mien provient de la démarche dans laquelle je suis : dominant , ayant un fort besoin de liberté , je pratique le bdsm comme une marque de vie : une route sur laquelle je croise des femmes qui désirent se donner entièrement sans pour autant s'engager dans une "réelle relation" , nous nous revoyons parfois avec un immense plaisir mais ce n'est et ne sera jamais écris quelque part. Lors d un rdv , je suis souvent amené à être discret pour  pouvoir par la suite , me faire "sauvage" .C'est un chemin de liberté que j'aime et dans lequel la découverte de l'autre est un délice incandescent.. d 'où cette "marche indienne " : silencieuse , magique et sauvage.

M I

RépondreCiter
Posté : 25 décembre 2020 01:10
Ultime rescapee
(@ultime-rescapee)
Estimé

@marche-indienne

Je vous remercie d'avoir éclairé ma lanterne et nous permettant ainsi à tous d'en apprendre un peu plus sur votre approche du bdsm et nécessairement donc, de vos relations.

Pour ma part, je me considère avoir été tout simplement rescapée d'un mauvais chemin sur lequel je m'étais engagée, en lien avec le bdsm : une mauvaise approche, un mauvais regard, dont je n'attribue la responsabilité à personne d'autre que moi même.

Si je l'avais poursuivi, je ne pense pas que je serai devenue la soumise que je réalise aujourd'hui vouloir devenir. Je n'aurais pas vecu l ensemble du chemin de réflexion que j'ai aujourd'hui, sur cette pratique, sur moi même, le sexe, sur la nature humaine, la psychologie, la philosophie, sur l'amour et tant d'autres..

Je pense, que je serais alors passé toute ma vie à côté de moi même.. 

RépondreCiter
Posté : 25 décembre 2020 20:08
Ultime rescapee
(@ultime-rescapee)
Estimé

@marche-indienne 

La liberté.. 

On y aspire tant.. et une fois qu'elle se présente à nous et qu'il y a la possibilité de la vivre.. elle peut tant effrayer.. 

Si vous parvenez à la vivre sereinement je trouve cela fantastique  😊 

RépondreCiter
Posté : 25 décembre 2020 20:11
Page 2 / 2