Sortie de l’extension n°4, jeu pour soumise

Bonsoir à tous,

Vous ne l’attendiez plus, ou au contraire vous l’attendiez avec impatience peut être ?!

Celebrating Happy New Year GIF - Find & Share on GIPHY

Huit mois après la sortie de l’extension 3 et le passage de la barre des 200 actions, voici donc : l’extension numéro quatre !!

Tous les contributeurs ayant tipé pour avoir la version à vie la recevrons très bientôt. Pour les autres, vous pouvez l’obtenir en donnant des idées ou en passant par ma page tipeee.

Comme les extensions précédentes elle contient 40 actions et 5 punitions.

J’ai également d’autres bonnes nouvelles :

  • J’ai trouvé un contributeur qui semble compétent pour créer une version inversée du jeu : c’est à dire avec une domina et un soumis.
  • Ce qui me laissera le temps de mettre à jour la version vanille puisque le contributeur qui la maintenait n’a plus le temps.
  • La prochaine extension sera une extension consacrée à une nouveauté : des questions ! De quoi suscité des débats dans le couple, c’est toujours bien qu’on soit débutant ou aguerris. Elle est déjà commencée, il y a 14 questions et si vous avez des idées je suis preneur.
  • Le temps que vous jouiez, je pense reprendre l’écriture d’articles sur différents sujets, et également un peu de photographies.

Allez, à très bientôt !

Tutoriel bondage n°5 : poignets liés avec boucle

Le tutoriel d’aujourd’hui est très rapide et basique : le principe est de lier les poignets entre-eux tout en créant une boucle qui permet de repartir sur un autre shibari, d’accrocher la soumise les bras en l’air, au sol ou où vous souhaitez !

Commencez par faire une boucle au milieu de votre corde.

Passez-là autour des poignets de votre modèle, en enroulant du côté où il n’y a pas la boucle. Positionnez la boucle entre les deux mains, à l’endroit où elle sera  à la fin.

Après quelques tours, passez votre double-brin sous votre enroulement de manière ce que ces brins soient en face de votre boucle.

Faite un tour ou deux à l’intérieur, puis un noeud simple entre votre double-brin et votre boucle.

Et voilà ! Mlle ou Mme est bien liée 🙂

Je ne connais par l’origine de ces photographies, je les ai glanée ça et là, si vous la connaissez dites le moi.

À bientôt !

Tutoriel bondage n°4 : attacher les cheveux

Bonjour à tous,

Je continue sur ma série sur les tutoriels de bondage, car je crois que cela vous intéresse et m’intéresse également.  Je vous propose aujourd’hui un tuto pour tenir votre soumise par les cheveux, voici ce que c’est sensé donner à la fin :

La longueur de corde est en fonction de la longueur de la « laisse » que vous souhaitez pour votre modèle.

À ce moment là, il faut tenir le plus de cheveux possible, et remonter sur la  tête

Bien serrer autour de la couette de cheveux formée.

Écarter les deux brins sur le cheveux, ça doit commencer à serrer un peu.

Repasser ainsi la corde autour des cheveux, elle doit passer SOUS votre premier passage et resserrer le lien.

Bien serrer, et repasser la corde comme les étapes précédentes, autant que nécessaire pour que ça tienne bien.

Et ensuite, on peu tirer dessus !!

J’ai laissé l’adresse du site d’origine exprès, vous pouvez retrouver la vidéo d’origine ici : https://vimeo.com/195215408

Tutoriel bondage n°3 : les mains en l’air, sur la nuque

Je crois que les tutoriels de bondage plaisent à pas mal d’entre vous, et comme c’est les vacances : profitons-en !

Un jour je ferais mes propres photos pour illustrer, mais en attendant d’avoir le temps je remets en forme et / ou traduit ce qui existe ailleurs. Pour celui-ci, j’ai réalisé la traduction, la mise en forme et l’ajout d’un schéma explicatif.

 

Voici un zoom sur le passage de corde de l’étape 4, j’ai fais un schéma car je trouvais ce passage un peu délicat !

Et voici le résultat final :

Ces articles me prennent pas mal de temps à réaliser, si vous les appréciez dites le moi : savoir si je continue ou pas !

Tutoriel bondage n°2 : bâillon pour Ponygirl

Bonjour,

Au cours de mes recherches sur internet, j’ai trouvé ce tutoriel bondage que j’ai décidé de traduire pour vous. Il s’agit d’un mode d’emploi pour fabriquer un bâillon pour soumise, il est assez typé « ponygirl » mais il peut convenir à d’autres soumises je pense.

Traduction ponygirl

L’artiste initial est The Veterinarian, qui est également l’auteur de la photo à la une, tout en haut. Sa page est ici, et vraiment je vous la conseille : https://veterinarian.deviantart.com/

Voici une autre de ces images que j’aime bien :

yoga_ropes_by_veterinarian-dbafpqeVous pouvez retrouver cette image en grand format ici : http://www.mediafire.com/?gylaebwbf1abh

Vous cherchez d’autres tutoriel ? Il y en a ici : https://intime-photographie.fr/category/tutoriel

Qu’en pensez vous ?

À très vite !

Mise à jour du jeu (3.2)

Bonsoir à tous, c’est partis pour la version 3.2 du jeu

Le principe est explicité ici : Jeu pour soumise : comment débuter BDSM ? (Téléchargement)

Pour les nouveautés :

Modification 3.1 → 3.2 Septembre 2017 (version pour contributeurs)

  • Ajout de 10 actions : 171 à 180
  • Ajout de 4 punitions : 21 à 24
  • Ajout de règles dans le contrat de soumission, remise en forme et correction orthographe
  • Ajout de remerciements à Mordan, Vénus Callypige, Chloé et Clyds, BenSan, premiers contributeurs payant
  • Déplacement des notes de version ancienne, ajout dans le sommaire

 

Bonne mise à jour pour certaines, bon début pour d’autres !

Comment protéger ses photographies ? (Comment utiliser VeraCrypt)

Bonjour à tous,

Nous savons tous à quel point il est nécessaire de protéger ce qui nous est intime (textes, photos, films) et qui est stocké sur nos ordinateurs.

Je conseille d’utiliser VeraCrypt, un logiciel issue de Truecrypt à la suite de sa fermeture tout à fait mystérieuse. Ce logiciel est disponible pour Windows, MaC OS, Linux, et même Raspbian.

Je pourrais faire un tuto, mais comme certains l’ont déjà très bien fait, autant m’y référer !

Pour télécharger la dernière version, c’est ici : https://veracrypt.codeplex.com/

Vidéo : comment créer un container Veracrypt (Français)

Texte : comment chiffrer une clef USB complète (Français)

Texte : comment créer container VeraCrypt (Anglais, site officiel)

Le logiciel possède certaines failles théoriquement exploitables. Mais à mon avis, nos photos de cul n’intéressent que modérément ceux qui ont la puissance de faire péter les cadenas de nos containers VeraCrypt.

Pour renforcer la sécurité, on peut limiter la possibilité des KeyLogger, comme ceci : https://www.nextinpact.com/news/104948-veracrypt-1-2x-implemente-bureau-securise-pour-eviter-keyloggers-comment-activer.htm

Si vous avez des questions, posez-les !

À très vite,

Retarder l’éjaculation (parce que des fois, ça part trop vite !)

Salut à tous !

Allez, j’ose. Messieurs, soyons honnête, des fois ça part trop vite. Donc, comment retarder l’éjaculation ?

Je ne parle pas directement d’éjaculation précoce, mais plutôt des jours de fête où on a envie de prendre le cul de Mlle ou de madame pendant une demi-heure après qu’elle nous ai sucé un bon quart d’heure et qu’on l’ai déjà prise sur la table de cuisine, dans la douche et sur le canapé. Pourquoi pas aussi ces fois où on a envie de faire quelques photos, ou de tourner son film porno avec sa soumise.

Donc, des fois, on aimerait bien que ça dure plus longtemps.

Comme j’ai testé différent trucs, je me dis que c’est bien de les partager avec vous.

Solution n°1 : les préservatifs

Déjà, en lui-même, le préservatif limite les sensations et permet de tenir plus longtemps. Les deux grosses sociétés de préservatif, Manix et Durex, ont toutes les deux créées des modèles spéciale retardement.

Deux techniques : soit en dessinant le préservatif pour qu’il appuie à des endroits précis sensés retarder l’éjaculation, soit en utilisant un anesthésiant local : généralement de la benzocaïne dans les Durex Perfoma et Manix Endurance. Si les premiers n’ont jamais été utiles dans mon cas, les capotes avec anesthésiant sont efficaces. Au niveau du réservoir, elles contiennent une noix de gel contenant le produit chimique qui diminue la sensibilité des capteurs, et donc le plaisir. Pour l’utiliser c’est simple : on l’enfile normalement, on étale un peu le gel, idéalement on attend un peu et on enconne.

Alors oui, ça chauffe, ça sèche, bref les inconvénients traditionnels de la capote. Toutefois, pour les cas ou vous n’êtes pas avec un partenaire régulier, au début d’une relation, bref quand il faut porter un préservatif : c’est une bonne solution. Mais au bout d’un moment, on arrête les capotes. On a toujours la solution de prendre des capotes et de s’étaler le gel sur le bout du gland sans enfile la capote mais c’est un peu du gaspillage… J’ai donc trouvé une autre solution

Solution n°2 : le spray

Pendant très longtemps, j’ai décidé de respirer quand je voulais me retenir puisque je ne mettais plus de capote. Et puis, il y a 6 mois je suis reparti en chasse d’une solution pour quand je voulais être le Rambo de la baise. Et j’ai trouvé ceci :

Retardateur éjaculation Stud 100

J’ai vu ça sur le net, je me suis demandé si ça fonctionnait vraiment ou pas, et puis au pire je suis dit que je ne perdais pas grand-chose à essayer. Voici dont mon avis sur le Stud 100 : au cours des 6 derniers mois, j’ai eu l’occasion de l’essayer plusieurs fois. C’est simple comme tout, et super efficace. Définitivement, je recommande.

Comment l’utiliser ? On s’en vaporise quelques spray sur le gland et le pénis, on attends 5 à 15 minutes et c’est prêt ! On peu rincer un peu avant de prendre sa partenaire, mais ça m’est déjà arrivé de ne pas le faire et ça ne pose pas de problème. En revanche, pour le sexe oral il vaut quand même mieux rincer ou tout simplement oublier. Oui, ça peut être un peu long, profitez en pour faire plaisir à votre partenaire, ou pour l’attacher !

Côté ressentis, ça chauffe un peu au départ mais ça n’est pas douloureux du tout. Ensuite la sensation diminue, mais on sent toujours le contact, la chaleur de la chatte qu’on prend est toujours présente également. Bref, notre queue n’est pas transformée en un morceau de bois : elle est juste un peu (ou beaucoup, selon les quantités) moi sensible.

Pour le commander je conseil de passer par ici : http://www.goldcondom.com/fr/stimulant-et-retardant/retardant-sexuel/stud-100-desensibilisant-03-143-41.html

Attention, ne surtout pas passer par le site internet Leader Pharma, je n’ai jamais reçu ce que j’ai commandé là-bas, et impossible de les contacter. Certains clients disent avoir reçu des trucs longtemps après, d’autres comme moi rien du tout. Bref, évitez, même si ça parait un peu moins chère à l’achat.

Et vous, ça vous arrive aussi de vouloir que le sexe dure plus longtemps ? La méditation c’est bien le tantra aussi, mais des fois…

Allez, à très vite !

Tutoriel DIY n°2 : Carcan BDSM (mobilier BDSM, tutoriel, DIY)

Bonjour,

Aujourd’hui je vous propose un tutoriel pour fabriquer un carcan utilisable en pratiques BDSM, ou autre 🙂 (m’enfin, si vous êtes ici, c’est sûrement pour la première utilisation !). Il est un peu dans la même fibre que le carcan plateau dont je vous avais parlé.

L’avantage de cet accessoire est qu’il permet d’immobiliser la tête ainsi que les mains de la soumise. Vous pouvez également l’utiliser comme barre d’écartement au niveau des chevilles. Nous verrons donc comment partir d’une planche de bois, d’une charnière, de deux verrous et d’un peu de mousse on arrive à l’image qui est plus haut.

C’est parti !

Tout d’abord, il faut une planche. Les dimensions de celle que j’ai choisis sont 140x29x3 cm. On la pose sur un atelier ou des tréteaux et on trace la ligne de coupe (ou les lignes de coupe si la planche est plus longue que ce que vous souhaitez).

Reste là, et ne bouge pas ma salope.

Ho, la belle ligne bien tracée !

On obtient des bords un peu trop francs, il est souhaitable de passer un coup de lime a gros grains, puis un coup de lime à petits grains. Vous pouvez finir au papier de verre aussi.

Avant lime

Tu aimes ça la lime hein, salope ?!

Afin que ce soit plus joli, j’ai décidé de découper une encoche dans le bord de la planche pour que la charnière s’intègre à l’intérieur. Vous pouvez utiliser un ciseau à bois, c’est le mieux (à défaut, marteau + tournevis, et cutter). Attention à faire cette encoche du bon côté de vos deux morceaux.

On ajoute ensuite les deux verrous, un de chaque côté. L’avantage de ces verrous est qu’ils maintiennent les deux morceaux du carcan entre eux, il les sert l’un contre l’autre. Il en existe d’ailleurs à cadenas si vous souhaitez ajouter un verrouillage en plus.

J’avais d’abord opté pour tes pointes, mais comme ça bougeait un peu, j’ai finalement mis des vis (sans refaire de photo). Attention si vous utilisez de grosses vis, veillez à percer avant de visser de manière à ne pas éclater le bois.

Viens le moment du perçage des trous, ils peuvent varier selon la taille des poignets / chevilles de votre soumise. Puisque les deux morceaux de carcan sont désormais verrouillés l’un contre l’autre, on peu percer entre les deux sans risque que ce soit mal ajusté au moment de l’assemblage : c’est déjà assemblé ! Il faut élargir le diamètre par rapport au diamètre réel des poignets / chevilles, de manière à pouvoir ajouter la mousse sans écraser les membres.

Tadaaaa, ça commence à prendre forme.

Pour le cou, je n’ai pas de scie assez large, j’ai donc décidé de faire 4 perçages, il faut absolument les faire tous petit à petit, car ils se maintiennent entre-eux : sans bois pour tenir le foret de la perceuse et guider la scie, c’est vraiment galère de percer avec ce type de scie.

De nouveau, il est préférable de passer un coup de lime sur les bords. Vous pouvez également choisir de réaliser un rond parfait, on de laisser ainsi. Moi j’aime bien cette forme !

Passons au confort… Voici un morceau de mousse qui est censé isoler les tuyaux d’eau chaude. Vous le trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage avec le reste du matériel nécessaire.

 Il est déjà prédécoupé dans la longueur, il faut donc découper des tronçons de la largeur correspondant à l’épaisseur de la planche.

J’ajoute ensuite un morceau d’adhésif double face. Pour éviter les plus, je conseille d’étirer un peu la mousse en mettant l’adhésif.

Enfin, à l’aide d’une agrafeuse je renforce le lien entre la mousse et le bois. Prenez garde que votre agrafe ne dépasse pas à l’intérieur de la mousse, vous pourriez blesser Mlle ou Mme.

Après un essai, j’ai remarqué que les trous des poignets étaient trop serré, j’ai donc décidé d’en faire de nouveau. Et puis ça pourra servir à bloquer les poignets ET les chevilles en même temps si Mlle est assez souple…!

Qu’en pensez-vous ? Oui, bien entendu… Un jour j’ajouterai des photos en utilisation (j’en ai déjà fait, d’ailleurs, c’est très agréable ce nouveau jouet…).

Contrat de soumission (contrat BDSM)

EDIT : Cet article n’est plus d’actualité, j’ai créé une page entière pour le remplacer : contrat d’esclavage et de soumission

Bonjour,

Je souhaite partager avec vous notre contrat de soumission ou contrat BDSM. Il s’agit du contrat que signe ma soumise avant chaque période de soumission totale, pendant 24, 48, 72 ou 96 heures. Ici se trouvent une image directement téléchargeable et imprimable. Ci-dessous figure la version écrite 🙂

Contrat de soumission (Contrat BDSM)

À tout moment :

  • Tu devras bien évidemment obéir à tout ordre que je te donnerai (limites habituelles).

  • Je compte sur toi pour orienter tous tes mouvements pour être la plus désirable possible. Par exemple rester les jambes assez droites lorsque tu te baisses ou te penches, pour m’offrir la vue de ton cul.

  • Tu devras avoir ton collier en permanence près de toi. Ainsi qu’un peu de lubrifiant, de quoi te nettoyer, le bijou, un plug et les boules de geisha.

  • Tu me demanderas l’autorisation pour aller aux toilettes. À distance, en l’absence de réponse 10 minutes après m’avoir écrit, tu pourras y aller, et tu me préviendras alors.

  • Essaye d’adopter une attitude généralement soumise, quitte à exagérer un petit peu de temps en temps pour rentrer dans la peau de ton personnage : une esclave. Tu peux, par exemple me remercier pour une caresse, une autorisation, une punition. Tu peux me montrer ta soumission en acquiesçant de la tête ou par oui mon Prince ou merci mon amour, etc.

  • Il est dans ton rôle de ranger les jouets, de les nettoyer si nécessaire, et de les apporter à ma demande.

  • Il est forcément préférable que ma soumise prenne soin d’elle, j’ai déjà parlé de l’attitude, il faudra aussi penser à la présentation.

  • Tu remplaceras le fond d’écran de ton mobile, de ton ordinateur de bureau et celui de la maison par celui ou ceux que je te dirais.

  • Tu as le droit de me demander tout ce que tu veux, mets-y les formes.

  • Jouir, recevoir des caresses, de la douceur etc constitue un luxe que tu dois considérer et remercier en tant que tel.

À la maison :

  • Tu porteras un collier de soumise à l’appartement, celui que tu veux (ou celui que je te demanderais de porter).

  • Le soutien-gorge est bannie, dès que tu rentres tu dois l’enlever.

  • Tu es encouragée à mettre des tenues agréables pour moi (incluant les tenues en chaînes, résille etc)

À l’extérieur :

  • Au travail tu porteras ta chaîne de cheville. Pour tout le reste tu me demanderas si tu dois mettre un collier ou seulement garder ta chaîne (les courses par exemple). Si je te demande de porter le collier, tu dois le cacher bien entendu, sauf ordre contraire.

Vie en général :

  • Chaque matin, ou chaque soir tu devras me présenter les sous-vêtements que tu comptes porter pour le jour même ou le lendemain.

  • Lors des 4 jours, tu devras trouver deux bonnes raisons, pour toi, d’être ma soumise. Tu devras les écrire dans ton cahier, au plus tard au couché du dernier jour.

  • Dans les 4 jours, tu auras le droit à maximum une seule journée en pantalon, choisie la bien ! Le reste du temps tu seras en robe / jupe, ou robe de chambre / tenue de soumise etc à la maison. Lors des 4 journées uniques dans l’année, aucune ne sera avec pantalon.

  • À la maison lorsque tu t’assiéras, tu relèveras ta jupe / robe / chemise de nuit pour être fesse contre la chaise.

  • Chaque jour, à 11h et 16 heures tu m’écriras pour me dire que tu es ma soumise, et que tu m’appartiens. (J’autorise un battement de 10 minutes, tu dois donc écrire entre 10h55 et 11h05 le matin et entre 15h55 et 16h05 l’après-midi).

Mots de secours : « Orange » on calme un peu. « Rouge » on arrête tout et on discute.

Oui, je souhaite être ta soumise dévouée, ton esclave, du au .

Que pensez-vous de ce contrat pour soumise ? Utilisez-vous ce genre de contrat ?

Au plaisir de vous lire,

Intim’