Atelier shibari 12 : Sakuranbo

Article de encordee.com, précision en bas.

Bondage pas à pas

Après le haut du corps, nous allons décrire en détail la réalisation d’un autre classique, mais cette fois-ci destiné au bas du corps : le sakuranbo, qui est adapté au self bondage.

Nous allons réaliser une version un peu plus sophistiquée de ce bondage car nous allons à nouveau utiliser une corde d’environ 8 mètres, pliée en 2 (le sakuranbo dans sa version courante se fait avec environ 3 mètres de corde). Le diamètre utilisé ici est du 6 mm. On peut utiliser du 8 mm mais du fait des passages successifs entre les jambes, il vaut mieux utiliser un faible diamètre.

Réalisation du Sakuranbo

Tout d’abord, il faut faire le tour de la taille et passer le bout libre de la corde pliée dans la boucle du milieu de la corde.

Bonpas02_00

Afin d’éviter que la corde ne se resserre de trop autour de la taille, nous faisons un simple noeud au passage de la corde dans la boucle. Attention au sens de ce noeud : l’idéal est qu’en sortie de noeud, la corde libre se dirige vers le bas. Si ça rate, inversez le sens de votre noeud.

La corde est ensuite passée entre le jambes …

… pour rejoindre la corde faisant le tour de la taille. Le passage se fait alors derrière la corde de la taille.

Puis la corde repart vers l’avant en passant entre les fesses …

… pour rejoindre, en s’écartant entre les jambes, l’avant de la corde qui fait le tour de la taille. Le passage se fait à nouveau derrière la corde de taille.

L’ensemble des 2 passages avant – arrière entre les jambes doit être tendu, mais sans excès.

Jolie !

La corde est à nouveau repassée entre les cuisses, en suivant le passage précédent, c’est-à-dire en écartant les brins.

Après le passage entre les fesses, on suit la courbe de ces dernières pour écarter les brins et les passer à nouveau sous la corde qui fait le tour de la taille.

Afin d’éviter que la corde ne se déplace sur la taille, on fait un point de friction très simple en réalisant une petite boucle autour de la corde qui remonte depuis les fesses et on descend le long de la cuisse.

Le tour de la cuisse débute en bloquant la corde à peu près au niveau du bas des fesses. La corde est alors enroulée par l’avant aurour de la cuisse …

… et rejoint la corde descendante en passant sous la fesse. On entame alors un second tour de la cuisse, mais en sens inverse c’est-à-dire d’arrière en avant.

C’est pas mal déjà non ?

La corde rejoint par l’avant la boucle qui a été créée lors du premier passage.

La corde passe dans la boucle …

… et remonte le long de la corde descendante, vers la corde qui fait le tour de la taille. Elle fait le tour de cette dernière par le dessus.

Puis un noeud simple est réalisé autour des différentes cordes pour bloquer l’ensemble.

La longueur en excès est enroulée autour de la corde de la taille, comme nous l’avons déjà vu faire dans le premier bondage pas à pas.

La même manipulation est réalisée autour de l’autre jambe. Faites bien attention de respecter le sens des passages qui doit être le même autour des 2 jambes.

Le résultat vu de l’arrière …

… et de l’avant.

Comme pour le premier bondage pas à pas, nous avons réalisé ici une variante d’un classique. A vous de la modifier pour obtenir de nombreuses autres combinaisons sur cette base.

Bonpas02_17

Cette article est intégralement issu du site "http://www.encordees.com", une mine d'information extraordinaire dont j'avais fais une sauvegarde à des fins personnels. Ce site semble avoir disparu. J'ai essayé de contacter les propriétaires afin de savoir si je pouvais mettre en ligne des articles. Après plusieurs messages sans réponse je me permets de mettre en ligne pour continuer l'oeuvre débutée : aider.  Si vous avez d'autres moyens de contacter les rédacteurs, merci de me le dire ! Si vous êtes le propriétaire du site et que vous souhaitez que je retire l'article ou que je continue de les partager, merci de m'écrire.

Auteur : Le photographe Intime

https://intime-photographie.fr/presentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *