Les animalistes.
 
Notifications
Retirer tout

Les animalistes.

 
Zig
 Zig
(@zig)
Estimé

TF1, le reportage de ce soir : Les animalistes.

Alors je reconnais que j'ai regardé d'un œil distrait parce que ma copine me parlait d'autre chose mais :

Ces animalistes vont foutre la merde dans les hypermarchés, presque à poil, en faisant des mises en scène.

Ils violent la loi en volant (de manière symbolique il est vrai mais condamnations reçues quand-même)

Ils emmerdent un boucher alors que le type fait son travail.

Ils déglinguent (de manière symbolique aussi mais c'est interdit) un monument en pleine capitale avec du faux sang.

Mon avis : Bien réglementer et surtout, faire surveiller l'abattage pour qu'il ne soit pas atroce pour les animaux mais aussi, faire comprendre à tous ces cons que l'on bouffe de la viande depuis toujours. Nous avons appris ça à l'école (le drôle de mec tout bossu qui va chasser pour manger).

Si mon voisin s'offre une feuille de salade pour dîner, il ne me dérange pas mais qu'il viennent pas me casser les burnes quand mon barbecue attend impatiemment les côtes de bœuf.

Un avis ? 

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 13 février 2021 21:02
Maitre d oeuvre
(@maitre-d-oeuvre)
Estimé

@zig je suis évidemment d'accord avec ton dernier paragraphe !!!

Que chacun soit libre de sa façon de s'alimenter. Et surtout, ce que les humains pratiquent depuis la nuit des temps est il vraiment à remettre en question ?? En revanche, je suis tout à fait pour que l'on prenne le plus grand soin pour que l'abattage ne soit pas une violence sans règle pour les animaux que nous consommons. Nous devons faire en sorte qu'ils ne soient ni dans la souffrance psychologique ni dans la douleur lors de l'abattage. :-)

RépondreCiter
Posté : 13 février 2021 22:52
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin

Je suis partagé. Et il y a beaucoup, beaucoup de notions qui s'entremêlent. J'essaie de faire court.

Il y a d'un côté ta conclusion : ma liberté s'arrêtent là où commencent celles des autres. Sauf que, pour une partie des défenseurs des animaux, ces derniers ne peuvent pas faire valoir eux-même leur liberté de vivre et il convient donc de la défendre pour eux, quoi qu'il en coûte. Et sincèrement je le conçois. Si nous assistions à un massacre d'enfant, ne serait-il pas de notre devoir d'agir ? C'est leur point de vu, concernant les animaux.

Posté par: @zig

Si mon voisin s'offre une feuille de salade pour dîner, il ne me dérange pas mais qu'il viennent pas me casser les burnes quand mon barbecue attend impatiemment les côtes de bœuf.

Ce n'est probablement jamais arrivé, d'ailleurs. On en voit dans les média, mais personne ne vient nous casser les burnes le dimanche ou à un autre moment.

 

 

Pour ce qui est des mises en scène, il y a le fait que c'est "dérangeant" pour certain, mais, aujourd'hui dans notre société du spectable si on n'attire pas l'attention sur quelque chose : tout le monde s'en fou. C'est un moyen comme un autre de défendre sa cause. Ces "happenings", sont un moyens de faire parler. Ils sont au coeur de nos sociétés désormais, pour une cause ou une autre. Calendrier de rugbymen à poil, idem pour les infirmières, la différence c'est qu'ils rajoutent du sang chez les défenseurs des animaux.

Vous convenez que les methodes d'abattage devraient être sans souffrance physique ou psychologique, mais nous savons tous que ce n'est pas le cas. Et qui fera quelque chose pour que ce soit le cas ? Désormais, le simple mais de montrer que des choses illégales se passent est interdit via le secret des affaires ! La loi protègent des actes illégaux, tout simplement parce qu'il y a de grosses sommes en jeux. Du coup, pourquoi les adversaires devraient respecter la loi ? Je cherche encore un exemple d'avancées obtenues par pacifisme.

 

 

Posté par: @maitre-d-oeuvre

Et surtout, ce que les humains pratiquent depuis la nuit des temps est il vraiment à remettre en question ??

Sur le même raisonnement, pendant longtemps le consentement sexuel de la part de la femme n'existait pas. Pourquoi devrait on l'y introduire ? ?  L'esclavage était également tout à fait pratiqué, et normal.

Les modes de productions et d'abatage ont radicalement changés entre maintenant et la nuit des temps. La consommation également, en quantité par humain. La population globale, également. Il n'est plus possible, objectivement, de continuer ainsi très lontemps.

RépondreCiter
Posté : 14 février 2021 11:03
Maitre d oeuvre
(@maitre-d-oeuvre)
Estimé

@intime_photographie Je ne te répondrai que sur le dernier paragraphe, étant d'accord sur les autres, et principalement sur le fait de réglementer l'élevage et l’abattage afin d'éviter la maltraitance gratuite. 

Cependant, je ne puis partager comme toi des modes de vie sociales et culturelles, avec le mode d'alimentation qui est le nôtre depuis que l'humain est sur terre.

L'esclavage, le non respect des femmes est d'ordre social et culturel. L'alimentation est notre subsistance de base. Je ne suis pas certain qu'il faille tout mélanger, précisément par effet de mode.

Que l'on se préoccupe du bien être des bêtes d'élevage afin qu'elles aient une vie et un abattage qui soient hors de violence " je dirais plutôt maltraitance de fait " je suis pour. Mais me mettre à la salade parce dans notre passé il y a l'esclavage et actuellement encore et c'est tout à fait regrettable le viol sur " principalement" des personnes de sexe féminin ? Alors non, je ne puis partager cela. Cela n'a rien à voir sinon le parallèle que certains veulent lui donner. L'alimentation chez l'homme est multiple. Et la viande en fait partie. :-)

C'est mon point de vue et je ne demande pas à ce qu'il soit partagé, mais respecté. :-)

RépondreCiter
Posté : 14 février 2021 15:28
Louvelai
(@louvelai)
Très actif

L’abattage est par définition quelque chose de violent. Et les animaux ne se précipiteront jamais contre la lame d’un couteau 

 

De plus dire que l’homme a toujours mangé de la viande est faux. A l’origine l’homme mangeait surtout des baies et des plantes, puis il est devenu charognard, puis chasseur. 

Pour moi, si il y a une option sans souffrance, que la souffrance soit humaine ou animale, je choisirai toujours l’option sans 

 

Et je suis en accord avec le message de Photographe Intime

RépondreCiter
Posté : 14 février 2021 16:05
Maitre d oeuvre
(@maitre-d-oeuvre)
Estimé

@louvelai

Je reconnais bien là ton discours. 

Cela étant: L'abattage peut être non violent. Je parle pour l'animal. Et non pour le ressenti de personnes sensibles. Le problème ne vient pas de l'abattage lui même mais de la façon dont il est pratiqué. Aujourd'hui il faut de l'industrialisation et donc du rythme. Ceci retire toute empathie de l'esprit des personnels dans les abattoirs. Les procédures elles mêmes ne prennent aucun soin du ressenti des bêtes abattues. C'est une chose que je reproche au système moi aussi. 

Les humains ont consommé des baies et des plantes en complément de viande, de poisson, et d'insectes, jusqu'à ce qu'ils découvrent la taille du silex et la fabrication des armes qui leur ont permis de chasser. Le feu est également une découverte majeur. Ce qui leur a permis de devenir des consommateurs, carnivores principalement, et ce, jusqu'à nos jours. 

Quand aux hommes qui ne consommaient que des baies et des plantes ? Déjà au Paléolithique puis au Néolithique les hommes sont omnivores. A quand remontent ils ??? dès Homo Habilis il y a 2.4 Millions d'années l'homme est omnivores. Alors de qui me parles-tu ? Même les peuples préhistoriques réputés chasseurs cueilleurs consommaient de la viande, du poissons des insectes et autres.....  ( Voir lien Wikipédia ci-joint: https://fr.wikipedia.org/wiki/Chasseur-cueilleur )

Il ne suffit pas de croire pour affirmer !! ;) Tes affirmations sur la progression alimentaire sont fausses. Désolé. :)

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 09:20
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin
Posté par: @maitre-d-oeuvre

L'esclavage, le non respect des femmes est d'ordre social et culturel. L'alimentation est notre subsistance de base. Je ne suis pas certain qu'il faille tout mélanger, précisément par effet de mode.

&& 

Posté par: @maitre-d-oeuvre

Que l'on se préoccupe du bien être des bêtes d'élevage afin qu'elles aient une vie et un abattage qui soient hors de violence " je dirais plutôt maltraitance de fait " je suis pour. Mais me mettre à la salade parce dans notre passé il y a l'esclavage et actuellement encore et c'est tout à fait regrettable le viol sur " principalement" des personnes de sexe féminin ? Alors non, je ne puis partager cela. Cela n'a rien à voir sinon le parallèle que certains veulent lui donner. L'alimentation chez l'homme est multiple. Et la viande en fait partie. :)

Je ne mentionnais ces points que par comparaison : à leur époque on disait "on a toujours fait comme ça pourquoi changer ?", et c'était l'arguement que tu semblais developper.

Le propos c'est que nous sommes intelligents, nous pouvons avoir un recul sur nos pratiques. Même celle ancestrales. Pour les valider, les valider en partie, ou les changer.

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 09:59
Louvelai
(@louvelai)
Très actif

Mes propos sont ceux que l’on trouve au musée de l’homme :) je ne les tire ni de mon chapeau ni d’un quelconque site vegan

 

De plus ça a été prouvé que les animaux étaient sensibles, sentients. Une mise à mort sera toujours quelque chose de violent. Tuer quelquun de non consentent sera toujours violent (animal ou humain). Tu considères que le « on l’a toujours fait » et le plaisir gustatif est suffisant pour ne pas remettre en question cela. Moi si 

Dans notre pays, nous n’avons pas besoin de manger des animaux pour vivre alors je ne vois pas pourquoi mon plaisir serait plus important qu’une vie. 
Et j’aimais la viande 

 

Je ne pense pas que ce soit une mode. Déjà une mode où on se « priverait » de choses que l’on aime ou aimait n’aurait en soi pas beaucoup de sens. Je pense surtout que beaucoup à notre époque se mettent à se questionner sur beaucoup de sujets différents, sur des choses qui ont été considérées comme normales pendant longtemps, et qui repensent la société dans laquelle on pourrait vivre

Le veganisme a été « inventé » vers 1945 environ. Le végétarisme date de bien plus longtemps encore

En effet tu connais déjà beaucoup de mes opinions sur le sujet mais je ne fais jamais chier personne avec cela. Je mange au resto, chez des amis, j’essaie d’ignorer ce qu’il se passe dans les assiettes autour de moi mais les gens autour de moi savent ce que j’en pense; je n’ai pas besoin d’en parler. Après si le sujet se pose... comme beaucoup de vegan enfaite. Mais comme partout, c’est toujours de ceux qui font le plus de bruits que l’on parle. Vegan, féministe, et autres. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont représentatifs de la pensée de tous les véganes, de tous les féministes, etc

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 10:17
Maitre d oeuvre
(@maitre-d-oeuvre)
Estimé

@intime_photographie  Comme je l'ai expliqué ensuite, je suis pour évidemment un retrait de la maltraitance dans l'élevage et l'abattage. pour autant je me revendique carnivore et ne changerai pas mes habitudes d'alimentation parce qu'un mouvement s'est créé allant contre ce type d'alimentation.

Nous devons pouvoir cohabiter sans que ce soit dans l'agressivité. Les Végé, et nous !! :-)

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 10:33
Zig
 Zig
(@zig)
Estimé

@Photographe intime, J'ai mangé avec des végétariens et, pire, des végans. Les mangeurs de viande se contentent de bouffer en riant/discutant mais, les autres !!? Ben ils nous nous emmerdent !!! Ils bouffent leur carottes avec des céleris en prenant le temps de nous fusiller du regard. J'ai même eu droit à "la leçon". Si ce n'était qu'une fois? Bon ben ça passe mais va bouffer avec ces énergumènes, tu vas te faire em-mer-der à chaque fois. Quoi qu'il arrive, tu auras toujours l'autre, en train de croquer dans sa carotte, pour te dire que tu es un criminel.

Pour ce qui est de "se faire voir pour être entendu". Je ne peux pas être en désaccord avec cette évidence mais si dans l'heure, je veux aller acheter un poulet qui tourne sur une broche, ce n'est pas pour me taper un barrage de clowns.

@Maître d'oeuvre, j'insiste aussi sur la maltraitance et je ne valide pas certaines manières des abattoirs qui n'ont "pas le temps" et qui cherchent que le rendement. Maintenant, quand le guignol du reportage dit qu'il a entendu la patte du canard se casser bon ben navré mais je ne tombe pas dans la déprime et je termine mon assiette.

Enfin, @Louvelai, merci pour cet instant de rire. Avoir la force d'aller tuer (et porter) le bison avec un arc après avoir pris du tonus en mangeant trois baies et une plante, on me l'a jamais faite celle-là. rire  

Bon, qui c'est qui bouffe quoi aujourd'hui ? boulet  

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 15 février 2021 10:38
Maitre d oeuvre
(@maitre-d-oeuvre)
Estimé

@louvelai Tu me pardonneras de ne pas donner suite à tes arguments. Ce serait sans fin.

Je ne les partage pas, ne les soutiens pas, et tes références sont toujours pour moi soumises à caution? voire plus.

Par contre si ce que tu me dis concernant ton attitude extérieure est vrai ( je suis bien obligé de te faire confiance ) alors c'est plutôt positif. 

Bonne continuation sur ce sujet. :-)

 

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 10:38
Louvelai
(@louvelai)
Très actif

Zig il me semble que l’on a partagé une raclette et que je ne t’ai ni retiré le fromage de la bouche ni la viande ? 

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 10:49
Zig
 Zig
(@zig)
Estimé
Posté par: @louvelai

Zig il me semble que l’on a partagé une raclette et que je ne t’ai ni retiré le fromage de la bouche ni la viande ? 

Tu me sembles faire une affaire personnelle de ce topic, Louvelai.

Quand je l'ai ouvert et je l'ai dit, c'était suite à un reportage sur TF1, ce n'était pas pour "Louvelai"...qui n'est pas le centre du monde.

Bon, j'essaie de recadrer le truc : En fait, c'était "simple"; Je disais juste que chacun bouffe ce qu'il veut bouffer et que l'on ne va pas voler (et la condamnation à ce titre des voleurs, est juste) des animaux chez un agriculteur.

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 15 février 2021 11:40
Louvelai
(@louvelai)
Très actif

Je n’en fais pas une affaire personnelle. Mais tu fais une généralité avec « quelques uns ». La plupart des vegan côtoient quasiment que des non vegan et ne dérangent personnes. Donc oui tu peux manger avec des vegan sans qu’on te fasse chier

Et comme l’a bien dit Photographe Intime, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Et les véganes défendent la voix des animaux qui ne peuvent pas le faire eux même 

Je ne le ferais pas mais entre un animal tué et un animal volé, je préfère qu’il soit volé. Ce sont des questions d’éthique tout ça. C’est très intéressant ces questions là 

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 12:00
Zig
 Zig
(@zig)
Estimé

L'éthique et, encore mieux, la loi, autorisent l'abattage des animaux propres à la consommation, pas le vol. Et cela dit en passant, la poule qui a été volée, elle s'est déjà faite écrabouillée comme une merde, cinq minutes après la vidéo, sur la première départementale hein ? 

Quant aux animaux qui ne peuvent parler, je...non, rien... (bon en bref, je savais pas ? ).

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 15 février 2021 12:16
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin
Posté par: @zig

J'ai même eu droit à "la leçon". Si ce n'était qu'une fois? Bon ben ça passe mais va bouffer avec ces énergumènes, tu vas te faire em-mer-der à chaque fois. Quoi qu'il arrive, tu auras toujours l'autre, en train de croquer dans sa carotte, pour te dire que tu es un criminel.

Là, tu ne parles plus de tes voisins, si ? Ceux qui m'emmerdent, je ne les invite pas. Propre et net.

 

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 13:55
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin

Je mets ma casquette de modo pleur   pour appeler justement à un peu de modération.

RépondreCiter
Posté : 15 février 2021 13:57
Zig
 Zig
(@zig)
Estimé
Posté par: @intime_photographie
Posté par: @zig

J'ai même eu droit à "la leçon". Si ce n'était qu'une fois? Bon ben ça passe mais va bouffer avec ces énergumènes, tu vas te faire em-mer-der à chaque fois. Quoi qu'il arrive, tu auras toujours l'autre, en train de croquer dans sa carotte, pour te dire que tu es un criminel.

Là, tu ne parles plus de tes voisins, si ? Ceux qui m'emmerdent, je ne les invite pas. Propre et net.

 

Le voisin était un exemple type. ça veut dire : "l'autre".

Bon en fait, ce que je voulais dire : Si on me dit : "Il faut que tu manges tes cinq fruits et légumes par jour", ma réponse va être nette et... Franche, du style, "Je t'emmerde et je fais ce que je veux".

Si un végan (ou un viandard) me dit : Il ne faut pas acheter ton prochain PC en Chine, ces pauvres gosses travaillent pour rien, ben... Je fais ce que je veux avec mon pognon.

Sans que tu ais à sortir ta casquette de modo, je dis juste que "ceux" qui n'aiment pas un principe ou un autre ben il font leurs manifestations en silence sinon, des manifs, on va avoir que ça.

Oui on a le droit de militer pour telle ou telle cause et des militants, "il en faut peut-être pour tout" mais quand tu vois (pour l'exemple et pour en revenir à la viandasse) la Brigitte Bardot qui fait ouvrir des espaces pour les animaux en détresse depuis toujours et qui crache à la gueule des SDF... Je m'égare^^.

En bref : Que chacun s'occupe de son cul, c'était simplement mon message sur le premier post lol  

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 15 février 2021 16:50
compte_supprime_002
(@compte_supprime_002)
Réputé

Par principe je suis contre les extrémistes et ce dans quelques domaines que ce soit religion,politique etc.Ils ne sont qu'une minorité c'est ce qui me rassure donc j'apprécie de pouvoir discuter avec des gens modérés sans aucun souci.

Voir une vidéo en caméra cachée qui révèle les conditions infâmes des animaux sera toujours plus explicite à mes yeux,qu'une femme nue sanguinolente dans un magasin,cette scène n'a pas lieu d'être car je pense toujours aux enfants qui eux ne vont pas capter le sens premier de leur message.

Chacun fait comme bon lui semble pour manger,baiser,vivre tout simplement dès lors qu'il respecte la loi cela va de soi,aucun jugement à émettre.

En revanche les conditions d'élevages et d'abattages restent trop souvent encore à l'heure actuelle déplorables et là c'est intolérable.

Après je me dis que oui j'ai le droit de manger de la viande,mon barbecue l'été je l'apprécie(déjà je mange bien souvent que par pure nécessité,un repas par jour de surcroît) donc je ne me prive pas de ce plaisir là mais il est vrai que je peux aussi réduire ma consommation,je ne vais pas mourrir pour autant donc chacun voit midi à sa porte dès lors que l'on respecte autrui.

Bon sujet bien souvent polémique et c'est bien dommage car chacun a le droit d'avoir sa vision des choses et de vivre en harmonie avec ses idées,ses convictions,son ressenti propre et de pouvoir le partager pleinement avec d'autres personnes dont la vision des choses diffère de la notre sans pour autant lever les hostilités.

 

RépondreCiter
Posté : 17 février 2021 11:50
Zig aime