Totem de masculinit...
 
Notifications
Retirer tout

Totem de masculinité

 
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin

Je ne suis pas sûr que je vais réussir à être tout à fait clair. Mais, dans la construction de l'individu, il y a des points importants. Et pour un homme, il y a des moments où on se dit "voilà, je suis un homme" ou bien "ça fait quand même un peu daron ce truc".

 

Avec une idée légèrement différente, il y a des objectifs comme ça, où on se dit "quand je serais grand, j'aurai ça".

 

Je crois que ce qui représente le plus ça chez moi, c'est... Les outils ! Posséder des outils, savoir s'en servir, ça correspond à ça chez moi. La tronçonneuse étant l'un des plus importants :p

 

Et vous, qu'est-ce que c'est ? Il n'y a que moi qui a des trucs comme ça en tête ?

 

Mesdames, vous pouvez aussi nous dire la même chose pour vous, ou bien pour vous quel est le totem de la masculinité.

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 22 février 2022 16:22
Monsieur F
(@monsieur-f)
Estimé

Bonjour, j'avoue ne jamais m'être posé cette question. Je crois bien que je n'ai pas de totem de la masculinité, rien qui me définisse comme un mâle. Je suis comme je suis et cela me suffit à me définir. Après ... Une petite introspection me fera peut être changé d'avis. ça tombe bien je ne savais pas quoi faire ce soir.

RépondreCiter
Posté : 22 février 2022 16:51
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé

Ouhla...

 

N' en voici une bonne question, enfin qui va m'obliger me secouer les méninges!

 

Mâle, femelle, et les intersexes, c'est de la biologie

 

Les affaires de genre, c'est plus une question morale...Donc en ces temps de redéfinition et de coupage en 4,74 de cheveux sur le thème...On est plus franchement rendu pour avoir un référent permettant de dire ce qu'est la masculinité, la féminité...

Mâle, identifié masculin, je suis. Je ne me pose pas franchement la question de comment je souhaite être identifié...Pour moi, ça appartient à l'autre , ce choix...D'autant que j’identifie de moins en moins par cette grille, puisque le référent est soluble non seulement dans le temps, mais aussi dans la connerie pseudo intello contemporaine dans les zones terriennes que j'habite.

Parfois ours, parfois vieille folle, souvent impertinent par gourmandise provocatrice, ou appétit de causticité.

Allez, pour faire moderne, j'dois m'approcher de ce qu'on nome fluide.

 

Né et ayant été jeune dans un monde de codification de la masculinité et de la féminité, je contais encore les dernières mise à jour de ce vieux logiciel aujourd'hui abandonné

 

Alors, selon cette codification

corps résolument masculin, ayant conservé l'instinct de pisser debout dans le jardin

Esprit persifleur...qui rit de la notion de marquage du territoire induite, et un brin pervers puisqu'il se réjouit d'ainsi heurter les tenants de la prophylaxie outrancière, ou encore d'une forme de dignité surannée , souvent d'apparat.

Souffrez donc mon  Prince, que je compisse vis massifs de rhododendrons

Pour poursuivre cet portrait par la miction, je me sens en fraternité avec ma vielle amie qui rêve d'inscrire son nom dans la neige par le truchement du pisse debout!

 

Mauvais à la scie sauteuse, nullissime en foot, en crampon ou en tribune

 

Fils d'un matriarcat fort et clanique, de la réforme, des lumières , de Jean Seb' et de l'école à Jules...

Voila l’atavisme majeur.

Punk en col roulé, baroque alternatif...un peu pervers,, un brin sadique, sensible...

mystique...

 

Faites un équilibre dynamique de la chose....

Alors j'ai déjà assez à faire pour composer avec cette joyeuse brocante sans me livrer à la drososodomie avec les questions de genre en guise de godemiché!

 

Mais mais, si le référentiel est la société française du milieu du XXéme...

J'suis une meuf dans un corps de mec!

 

Et ouais, parfois j'aime jouer les bonhommes...Ho pas souvent en fait, et juste dans le cadre du jeu.

Juste pour provoquer un jouissif Ho shocking chez les bien mal pensants que déconstruit, bâtards que Dérida soi même renierait!

 

Exceptionnellement, j'me la joue daron ouais( look at my Nickname, dude^^)

Juste parce que c'est le costard qui m'excite face à l'interlocutrice.

 

Globalement, j'suis pas concerné par les totems, en plus

Héritier de la réforme, donc iconoclaste, fatalement...On s'refait pas!

 

En fait j'me fout d'être un mec une une poulette...

J'essaye d'être un terrien de l’espace humaine, et c'est déjà pas facile , putain de spécialisé, et donc contraignant.

J'vais pas me rogner d'avantage les ailes...Ni assez fou, ni assez endurant, ni assez maso pour ce faire!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RépondreCiter
Posté : 22 février 2022 18:46
Kinky78
(@kinky78)
Réputé

Question finalement compliquée alors qu’elle est la base de notre société et source de nombreux conflits en ces temps où la bisexualité, le transgenre est (enfin) accepté.

Pour moi cela vient depuis notre enfance finalement…les Gi Joe aux garçons / les barbies aux filles….

Mais pour répondre à cette question et d’un point de vue personnel le totem de la masculinité se joue justement dans la relation de couple…afficher une confiance en soi et une sérénité en toute circonstances…(mais on est d’accord que entre l’apparence et la réalité il y’a un monde d’écart car je suis loin d’être toujours serein et confiant..…)…et pour le quotidien les taches ménagères les plus fastidieuses et pénibles (tondeuse / bricolage / mécanique..)….

c’est très cliché mais c’est honnête ?

RépondreCiter
Posté : 23 février 2022 10:45
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé

En fait, j'suis pas du tout à un paradoxe prés, parce que je peux érotiser les jeux avec les clichés, tant que le jeu est fin et amusant.

J"aime l'eros festif, la comédie.

Que ce soit en jouant avec les caricatures d'un autre siècle ou celles présentes, d'ailleurs

Je ne crois pas que les questions relatives au changement de genre, au refus du genre, ou à la pluralité des genres avec lesquels on peut combiner nos eros soit plus acceptée aujourd'hui

 

donc oui, je kiffe les gambettes des filles montées sur échasses par moments, gainées nylon

Dans la même logique, j'aime bien les dentelles....

Mais ces accessoires ne sont qu'un élément d'un pan de mes exploration érotiques.

Je peux jouer les bad guys, la carte de l'autoritarisme, sans vraie conviction de son efficacité, aussi

 

Ceci dit, c'est une copine à moi qui est venue débroussailler ma jungle...

Parce que ca m'emmerde de le faire, même si c'était plutôt un boulot d'homme!

 

Ca dépend en fait beaucoup de la construction de mon partenaire, des signaux qu'il émet, de ma perception de ceux ci....

Et c'est perpétuellement en évolution.

 

Je sais, j'suis chiant à décoder...Et "chiant à décoder" c'est là sans doute un élément nettement plus "totémisable" pour moi que la notion de masculinité

 

 

.

 

 

 

RépondreCiter
Posté : 23 février 2022 14:02
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin
Posté par: @daddy-cruel

Les affaires de genre, c'est plus une question morale...Donc en ces temps de redéfinition et de coupage en 4,74 de cheveux sur le thème...On est plus franchement rendu pour avoir un référent permettant de dire ce qu'est la masculinité, la féminité...

Certes, j'étais parti sur des bases plus classiques :D

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 23 février 2022 16:39
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé

Bien que pas du tout d'une genération de licorne, j'suis quand même assez enquiquiné par rapport à cette grille qui me parle peu, voir rarement

 

Mille anecdotes plus ou moins drôles de ma vie peuvent illustrer mon manque d'habitude d'utiliser celle ci...

 

Allez zou

une attitude totem mâle chez moi:

quand la vaisselle est quasiment finie( peu souvent par moi j'aime pas trop faire ça)

 

Mon amour, j'peux aider...ironiquement, pleinement assumé question foutage de gueule de part et d'autre

 

Une autre, vécue avec ma dernière compagne en date, que j’appelle affectueusement mon cowboy pas darling ou poussin

 

Elle , s'adressant à moi, voulant de ma mâle assurance l'aider à tailler un pieu pour l'enclos des moutons

"Donne moi cette machette que tu vas encore te blesser"

 

Paradoxalement, totale confiance pour du topping au rasoir, au couteau ou à la machette envers moi de sa part!

 

la question du courage qui trouverait sa source dans les burnes...Est tranchée par la présence de copines résolument femelles dont la vaillance est exemplaire

 

Ni plus ni moins de "couilles moles" chez les braguettes que chez les jupettes!

 

La force physique, peut être oui

 

Mon ex femme n'a jamais pu, meme suspendue à une rallonge e tout son petit poids, faire claquer la clef dynamométrique au couple de serrage idoine pour une culasse

 

Ceci dit, j'ai toujours préféré bosser en tandem avec elle pour porter les meubles, y compris les bahuts en vrai bois bien lourds, lors des déménagement qu'avec des copains mâles plus baraqués....donc handicap tout relatif

 

Les articulations fines oui souvent féminines aident pour se faufiler dans les fentes exigûes

 

Je suis un ours épais, à articulations fines...tout va bien pour moi, merci en ce genre de cas

 

En fait cette idée de masculinité ne me sert ...à rien!

 

jamais je n'ai basé ma séduction sur ce plan....et si on veut rentrer dans les jeux érotiques de pouvoir, ( que je joue rarement sous la forme de domination soumission comme pivot central du relationnel) Non plus.

 

J'essaie de comprendre , mal peut être, en quoi avoir des manifestation d'une identification à un genre peut être intéressant pour toi ou d'autres, Intime.

 

C'est en ça que je trouve que c'est une putain de bonne question que tu nous pose^^

 

 

 

 

"

 

 

 

 

 

RépondreCiter
Posté : 23 février 2022 19:20
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé

RépondreCiter
Posté : 23 février 2022 21:02
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin
Posté par: @daddy-cruel

J'essaie de comprendre , mal peut être, en quoi avoir des manifestation d'une identification à un genre peut être intéressant pour toi ou d'autres, Intime.

En fait, ce n'est pas tellement l'identification à un genre ou même "qu'est ce qui dans les représentations classiques me parlent" mais juste "pour moi, à quel moment je me suis senti homme, ce qui me fait ressentir ça".

 

C'est peut-être pas mature, sûrement pas transposable.

Mais oui, ça fait réfléchir, finalement. Et en effet, j'avais vu ça plus restreint, mais ça me fait aussi digresser sur ce que je suis tout court, et ce que j'ai envie d'être... Comme modèle pour la suite !

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 24 février 2022 09:35
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé

Je ne crois pas que ce soit une histoire de maturité, en fait...Et oui, ce n'est pas fatalement transposable

 

On va s'épargner un laïus sur les différences de construction du mental, les baratins sur l’atavisme, la porosité au milieu social...

 

On est au final construits tous différemment, On s'intéresse plus ou moins à l'analyse des raisons de ces différences...Mais au final, on compose avec ça

 

Te sentir homme est une notion ancrée en toi...Ca te parle, alors que pour moi c'est conceptuel...C'est au final une source de jeux

 

Fatalement, il n' y a  ni d'objet ou ni situation qui puisse faire écho à cette notion qui m'est étrangère.

 

Si je suis parti sur une tentative de précision de ce qu'est la masculinité, c'est parce que ce n'est pas une chose instinctive comme pour certains de le sentir, de le savoir, pour moi

 

En fait, hors comédie, je ne me sens ni fille ni garçon

 

J'me sens heureux, épanoui ou pas ou partiellement....c'est cette grille que j'utilise très souvent

Je me sens juste ou pas, sincère ou non....c'est aussi une lecture fréquente de mon rapport aux autres pour moi

 

En fait, je suis curieux, si c'est possible, que tu me décrives ce qu'est: te sentir un "bonhomme", un vrai?

 

J'vais pas faire de la caricature de psycho avec la tronçonneuse, symbole phallique, objet puissant, potentiellement mortel.... J'essaye de ne pas virer dans l'ironie comme d'habitude sur ce sujet ^^!

 

 

 

 

RépondreCiter
Posté : 24 février 2022 10:41
Maitre d oeuvre
(@maitre-d-oeuvre)
Estimé

Whao..... Rien de simple derrière une question qui paraît avoir pour réponse (oui ou non, Blanc ou noir) finalement.

Mon totem de masculinisation ? Le regard, l'attention, l'intérêt que peuvent me porter les femmes. les femmes pour ce qu'elles sont donc !

Je ne suis pas grand, (1.72) raisonnablement musclé mais sans plus, pas trop moche, mais pas une icone non plus, loin de là. Et maintenant en plus de tout cela.... Vieux !

Toutefois, lorsqu'une femme me regarde avec un certain intérêt, palpable,(sans pour cela qu'il y ait une suite) alors je me sens bien dans ma masculinité. 

Sans le regard des femmes, je suis un humain, simplement, sans question de genre, sans question aucune en fait. 

Si je me suis découvert Dominant un beau jour, (au delà de mon besoin naturel et assumé de diriger les choses et les gens qui m'entourent) je crois que c'était dans le but de pouvoir rencontrer ce regard, cette attention, cet intérêt, et en faire mon bien le plus précieux. En faire "le totem" (puisque c'est le sujet) que je maîtrise, dont je peux tirer tout le plaisir, tout le bonheur d'être précisément " un Homme "

Je fais la vaisselle, la lessive, je manie la tronçonneuse, je fais les travaux d'intérieurs et d'extérieurs, tous les outils mécanisés (ou presque) me sont connus et familiers. 

Pourtant, je n'en tire aucun plaisir, sinon celui du travail terminé et bien fait. 

Aussi, cette question me pose souci à y répondre au premier degré. Je n'ai pas de totem de masculinité. Sinon le miroir qu'est cette femme qui me regarde avec passion et désir. Je me sens à ma place. Homme ? Oui, bien sûr, mais c'est un hasard que m'a offert ma naissance. pas un choix. Et je n'en tire aucune fierté particulière. Toutefois, j'en suis heureux, car mon genre m'offre ces regards féminins ( et bien plus )  sans lesquels ma vie d'humain n'aurait que peu de sens.

( La vie a-t-elle d'ailleurs un sens ?? Vous avez 4 heures ) mdr  

Merci de m'avoir mis dans cette difficile situation @intime_photographie. lol   Si tu as d'autres questions, n'hésite pas !!! rire ange  

 

RépondreCiter
Posté : 25 février 2022 09:18
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin
Posté par: @daddy-cruel

Je ne crois pas que ce soit une histoire de maturité, en fait...Et oui, ce n'est pas fatalement transposable

Je n'en ai pas parlé mais, à vrai dire je pense qu'il y a une question de maturité. Ne serait-ce que parce que pour avoir la satisfaction et la fierté de quelque chose, qu'on attend depuis longtemps, qu'on a longtemps regardé de loin, une affection qu'on nourrit, ou tout simplement pour avoir le recule d'apprécier pleinement quelque chose, il faut du recul.

 

J'apprécie les cartes de ma grand-mère depuis que j'ai 30 ans. Avant, je ne regardais même pas la carte, désormais je vois pourquoi elle a été choisie, les mots qui y sont laissés etc. Les valeurs sont différentes.

Posté par: @daddy-cruel

Si je suis parti sur une tentative de précision de ce qu'est la masculinité, c'est parce que ce n'est pas une chose instinctive comme pour certains de le sentir, de le savoir, pour moi

Finalement, ça revient un peu à la question de départ, en ayant approfondi considérablement certaines parties. Je me suis concentré sur les objets simplement.

 

Posté par: @daddy-cruel

En fait, je suis curieux, si c'est possible, que tu me décrives ce qu'est: te sentir un "bonhomme", un vrai?

Purée, c'est compliqué ça. Mais je vais essayer. Je dirais que c'est une fierté. Un mélange de fierté en fait. Celle d'être arrivée "jusqu'ici", celle d'avoir maintenu des rêves d'enfant, celle de les réaliser. L'ego explique probablement une bonne part du sentiment.

Comme j'avais commencé à en parler, je pense qu'il s'agit aussi de fait d'être fier de ce qu'on est, fier de pouvoir montrer un exemple, et la satisfaction toute "masculine" que si quelque chose dérape on saura "faire quelque chose". C'est ça que représente ces outils : la possibilité de faire, de modeler, de créer, de réparer.

Posté par: @daddy-cruel

J'vais pas faire de la caricature de psycho avec la tronçonneuse, symbole phallique, objet puissant, potentiellement mortel.... J'essaye de ne pas virer dans l'ironie comme d'habitude sur ce sujet ^^!

Tu pourrais ! Ce serait intéressant. Et oui, il y a la satisfaction, la joie, le contentement de se dire "je maitrise cet objet puissant, j'ai assez de force et de maitrise de moi-même pour le maitriser lui". Et en même temps, la notion rassurante que je peux couper du bois pour me chauffer si besoin, ou rayer de la carte un arbre qui bloquerait mon véhicule. Bref, le sentiment de pouvoir agir.

 

Et finalement, lorsque ma soumise, forte, indépendante, belle, est à genoux devant moi... Il y a des similarités.

 

 

Posté par: @maitre-d-oeuvre

Whao..... Rien de simple derrière une question qui paraît avoir pour réponse (oui ou non, Blanc ou noir) finalement.

Je m'attendais en effet à bien moins de pensées !

 

Posté par: @maitre-d-oeuvre

Mon totem de masculinisation ? Le regard, l'attention, l'intérêt que peuvent me porter les femmes. les femmes pour ce qu'elles sont donc !

3 cm de moins, et je souscris aussi à cela.

 

Posté par: @maitre-d-oeuvre

Je fais la vaisselle, la lessive, je manie la tronçonneuse, je fais les travaux d'intérieurs et d'extérieurs, tous les outils mécanisés (ou presque) me sont connus et familiers. 

Pourtant, je n'en tire aucun plaisir, sinon celui du travail terminé et bien fait. 

Pour les travaux ménagers, pareil. Pour les autres, j'en tire du plaisir, le fait de modeler et de faire partie d'une chaine infinie d'Homme dans leur milieu. En plus du fait que ça fait du sport, et donc des hormones de plaisir.

D'autres questions... Voyons voir..?! siffler  

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 25 février 2022 11:26
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé

En fait, si j'essaye( peut être que je déforme) de recouper vos propos à tous deux, vous placez dans les valeurs masculines les notions de pouvoir, de capacité à agir sur l’autre ou l'environnement.

Et on se sent d'autant plus homme qu'on est conscient de sa capacité à le faire face à un défi difficulté( que ce soit en maitrisant un outil puissant, en domestiquant un matériaux sauvage, ou en obtenant l'obéissance d’une compagne qui ne l'accorde point facilement)

 

Un sentiment qui booste l'estime de soi et rassure quant à son potentiel à faire face aux difficultés( difficultés à séduire( je suis un thon je compatis totalement^^)  ou a ne pas subir une nature hostile)

 

cet aspect protecteur, ça rentre dans votre eros, du coup?( je présume que oui, mais bon j'veux pas me permettre de penser à votre place d'autant que vous n'avez besoin de personne pour ça)

 

J'essaie de traduire avec mes références fort peu genrées en fait, pour tenter de mieux m'approprier vos vécus( but de l'échange présent pour moi)...donc j’espère ne pas avoir fait de contre sens

 

 

 

 

 

RépondreCiter
Posté : 26 février 2022 11:56
Daddy cruel
(@daddy-cruel)
Estimé
Posté par: @intime_photographie

[...]

 

Mesdames, vous pouvez aussi nous dire la même chose pour vous, ou bien pour vous quel est le totem de la masculinité.

 

RépondreCiter
Posté : 26 février 2022 12:17
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin

C'est assez bien analysé, finalement.

 

Posté par: @daddy-cruel

cet aspect protecteur, ça rentre dans votre eros, du coup?( je présume que oui, mais bon j'veux pas me permettre de penser à votre place d'autant que vous n'avez besoin de personne pour ça)

D'emblée, j'aurai répondu non. Sauf que, en y pensant, c'est possible oui.

RépondreCiter
Début du sujet Posté : 27 février 2022 09:54