Notifications
Clear all

Une histoire vraie...

 
Doume
(@doume)
Très actif
Immédiatement, Nadège vint se prosterner aux Pieds de sa Maîtresse, touchant le sol de son front... La belle soumise attendait ainsi les reins cambrés, la croupe offerte et j'observais la même pose, nous tenant tous deux dans la plus servile des positions, afin d'exprimer à Maîtresse Gina notre absolue disponibilité et notre soumission à Son Emprise la plus totale. Maîtresse Gina demeura ainsi immobile et silencieuse
durant plusieurs minutes, contemplant deux de Ses créatures ainsi ouvertement dépendantes de Son bon vouloir...
- Bien, dit-
elle d'une voix détendue. Nous avons du travail aujourd'hui. Car, toi chienne Nadège, il n'est plus possible que tu continues de vivre ainsi comme tu le faisais avant de t'engager envers Moi. Désormais tu es à Moi, tout comme ce chien d'esclave qui se tient si servilement à Mes Pieds. Mais si lui a renoncé à tout, dépouillé de toute autonomie et de tout droit à posséder pour être possédé corps et âme, toi, Ma belle soumise, tu dois encore apprendre certaines règles que j'aurai indubitablement plaisir à t'inculquer avec la plus extrême fermeté. Es-tu prête, Ma belle chienne ?
- Oui, oh oui Maîtresse, je Vous implore de consentir à prendre ma vie en main et à me guider afin de Vous appartenir et de Vous satisfaire en toutes choses, Maîtresse, répondit Nadège d'une voix humble mais affirmée qui soulignait la profondeur de son engagement.
- Parfait, alors nous allons commencer par ta garde-robe. Tu devras désormais toujours en passer par Moi, quel que soit l'achat que tu souhaiteras effectuer. Tu en passeras toujours par Mon consentement, quelle que soit la pièce de vêtement que tu espéreras avoir la permission d'acquérir. Mais en attendant, comme tu dois naturellement pouvoir te rendre à ton travail et évoluer en société, nous allons faire le tri dans tes tenues actuelles et Je choisirai ce que Je t'autorise à conserver. Le reste nous en ferons don à une œuvre caritative….

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:08
Doume
(@doume)
Très actif
Et c'est ainsi que Nadège et moi suivant à quatre pattes Maîtresse Gina, nous nous rendîmes dans le vaste dressing de la jeune experte en finances, afin que
notre Maîtresse y fasse le tri... Les pantalons furent la première chose définitivement bannie de cette garde-robe où se côtoyaient les marques les plus prestigieuses. Exit également les chaussures plates, les tee-shirts, et un certain nombre d'accessoires jugés inutiles. Nadège et moi, nous tenions debout, tenant chacun un grand sac poubelle noir dans lequel Maîtresse Gina, dont nous étions les propriétés, jetait tous les fringues qu'
elle jugeait superflus. Si je n'étais qu'un support, Nadège pour sa part voyait ainsi disparaître un grand nombre de choses qu'elle avait choisies, appréciées, des vêtements qui lui tenaient à cœur... 

Et si lorsque Maîtresse Gina avait pris possession de moi, je n'avais eu à renoncer qu'à une liberté qui n'avait aucune valeur en regard du destin qu'Il daignait m'accorder, pour Nadège, c'était tout autre ! Car c’était tout un pan de son existence construite jusqu'ici qui disparaissait, chaque fois que
Maîtresse Gina jetait ainsi un chemisier pas assez échancré, un pantalon qui n’a pas lieu d’exister chez une soumise, de la petite lingerie jugée pas assez sexy...

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:10
Doume
(@doume)
Très actif
La belle soumise demeurait stoïque face à tout ce qu'elle voyait disparaître à jamais. Et
la jeune Maîtresse prenait tout Son Temps.
Elle prenait une parure, l'examinait, parfois la humait ou l'approchait du visage de Sa soumise, la caressant au passage avec les fines étoffes que plus jamais elle ne porterait sur son corps... Cela dura longtemps, car le dressing de la belle voisine était particulièrement fourni. Mais après l'inspection de sa Maîtresse, plus de la moitié des pièces qui le composaient avaient disparu. Tandis que je revenais de déposer bon nombre de grands sacs sur le palier entre les deux appartements, je retrouvai Maîtresse Gina et Nadège dans le salon. D'un simple geste, Maîtresse Gina m'enjoignit l'ordre de venir aux Pieds et je m'y prosternai prestement.

- Vois-tu Ma belle chienne, dit Maîtresse Gina, maintenant que tu es parfaitement investie de ta condition de soumise à Mon égard, Je veux développer en toi une autre facette que Je pressens et qu'il Me plaira de façonner avec le temps : Si tu M'es totalement soumise, Je suis convaincu que tu peux aussi laisser s'exprimer en toi une nature dominante. Certes, tu ne seras jamais digne d'intégrer le Cercle des Supérieurs dans la catégorie des Dominants, mais tu n'es pas une esclave, tu n'es qu'une soumise, ce qui te place légèrement au-dessus de ce chien prosternée à Mes Pieds. Je veux donc que tu laisses s'exprimer cette seconde nature en toi. Nous te trouverons un ou une esclave que tu devras à ton tour dresser sous Ma houlette, naturellement. Mais en attendant, tu pourras exercer cet aspect de ta personnalité sur Ma chose, ainsi que tu l'as déjà fait en utilisant le paddle, l'autre fois. Comprends-tu ?

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:11
Doume
(@doume)
Très actif

- Oui Maîtresse, je Vous remercie de prendre ainsi mon humble vie en mains.
- C'est bien... Je suis satisfaite de ton attitude face à cet indispensable tri dans ton dressing. Et je te rappelle que tu devras désormais obtenir Mon accord pour tout achat, vestimentaire ou autre. Et pour savoir comment tu devras te vêtir au quotidien, tu viendras le dimanche chez Moi et Je te dicterai les tenues que Je t'aurai choisi pour la semaine. Ainsi tu seras débarrassée de toute initiative puisque tu M'appartiens et que tu n'as plus la moindre autonomie d'action… Bien ! Nous y reviendrons, mais maintenant Je veux te voir exercer le pouvoir sur un être encore plus soumis que toi... Regarde bien cet esclave à Mes Pieds, il est la plus humble et vile créature qui soit, né pour être esclave, m'appartenant corps et âme, il va nous servir de cobaye.

Immobile et silencieux, je savais d'instinct que j'allais sans doute être soumis à rude épreuve. J'entendis Maîtresse Gina et Sa belle soumise quitter la pièce, sans doute pour gagner son appartement. Puis revenir, quelques minutes plus tard. L'initiation de soumise Nadège allait commencer, ce qui signifiait des moments difficiles pour moi... Dès les premiers coups qui s'abattirent sur ma croupe, je reconnus le paddle que Maîtresse Gina avait déjà utilisé sur moi. Mais cette fois-ci, les coups étaient donnés avec plus de détermination. Toute hésitation semblait avoir disparu du geste implacable qu'elle accomplissait avec régularité : Lever le paddle et l'abattre fermement sur mon cul, puis relever et recommencer... je sentais ma croupe devenir brûlante sous les coups répétés avec une parfaite précision. Lorsque cela prit fin, j'avais réussi à ne pas gémir, mais j'imaginais mes fesses terriblement rougies. Et je vis la pointe d'une botte s'avancer et un ordre bref :

RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:12
Doume
(@doume)
Très actif
- Lèche !…

Je m'exécutai naturellement sans attendre, sentant le goût du cuir sur ma langue. Je sentis que l'on fixait une laisse à mon collier d'esclave et je fus contraint de me redresser. J’étais debout, la tête baissée, face au corps nu de la belle Nadège dont mon regard pouvait voir les hautes bottes qu'elle avait donc passées. Sous le regard avisé et attentif d
e notre Maîtresse confortablement installédans un fauteuil du salon, la jeune  femme me fit ainsi évoluer à sa suite, me tenant en laisse et n'hésitant pas à faire claquer sur ma peau, la badine qu'elle tenait maintenant à la place du paddle. J’évoluais d'abord sur les pieds, puis elle me fit remettre en quadrupédie me forçant à progresser ainsi le plus vite possible, motivant mes évolutions par de petits coups de badine sur ma croupe déjà tellement avivée par la séance de paddle… Tel un cheval mené par son écuyère, Nadège me faisait ainsi aller et venir à travers la pièce, interrompant parfois les allées et venues pour me faire prendre diverses positions aussi dégradantes et impudiques que possible, m'exposant le plus possible. Ainsi, je dus me tenir à genoux, les cuisses très largement écartées, les mains reposant sur mes cuisses, paumes vers le haut, offrant mon intimité encagée au frottement de son talon qui appuyait dessus sans ménagement. Puis, dans la même position, je dus lécher la semelle souillée de ses bottes, qu'elle vint ensuite frotter entre mes cuisses.... Elle me fit aussi prendre la position du chien qui pisse, la jambe, que dis-je, la patte levée en arrière, puis la position de la femelle qui pisse, accroupie mais avec les mains jointes sur mon crâne, etc…

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:14
Doume
(@doume)
Très actif
Sur un geste de Maïtresse Gina qui contemplait ainsi Ses créatures totalement soumises à Sa Volonté, Nadège cessa et attendit, immobile de nouvelles instructions. La suite ne tarda pas. Remis debout, les pieds bien écartés, les mains jointes sur la nuque, je fus lentement décoré par une très grande quantité de pinces à linge de couleurs diverses. Tout mon corps nu était ainsi couvert de pinces, depuis mes parties intimes jusqu'à l'intérieur des bras, des cuisses, les petits plis du ventre, la moindre parcelle de peau accessible se vit ainsi dotée de son lot de pinces. Neuves, celles-ci avaient conservé toute leur force de pression. Et tandis que la pose se poursuivait, les premières pinces commençaient à mordre durement la peau. Une fois que des dizaines de pinces eurent ainsi été disposées, Maîtresse Gina vint rejoindre Sa soumise dévouée et contempla le résultat. Je n'osais relever les yeux que je conservai baissés dans la plus humble des attitudes.
Notre Maîtresse s'approcha et repositionna quelques pinces, en profitant pour jouer un peu de la pression et étirer notamment les tétons ainsi torturés, toute en soupesant ma cage de chasteté sous mes couilles enfermées…
Notre Maîtresse sembla satisfaitde la tension qu'elle venait de provoquer en moi et qu'elle avait pu ressentir malgré mes efforts pour demeurer immobile dans le divin supplice.

- Nous allons le laisser ainsi un moment, dit
-elle à la soumise qu'elle enlaçait dans sa nudité offerte. Et je demeurai là, immobile, le corps parcouru de la morsure des pinces... Maîtresse Gina et Sa soumise quittant la pièce.

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:16
Doume
(@doume)
Très actif
Je ne saurai dire combien de temps cela dura, mais je ne puis qu'entendre les gémissements sans retenue de Nadège subissant avec la plus totale impudeur les assauts répétés dsa Maîtresse qui devait visiblement la besogner à grands coups de reins avec le gode-ceinture
. Elle jouissait sans la moindre retenue, suppliant sa Maîtresse de la prendre encore et encore ! La morsure des pinces se faisant à chaque instant plus profonde, j'avais du mal à suivre les ébats sexuels qui se déroulaient, supposai-je, dans la chambre de la jeune femme. Mais je compris que la belle femelle avait l'honneur d'être possédée sans limite par sa Maîtresse, qui ne négligeait aucun de ses orifices qui naturellement ne sauraient avoir de devoir plus absolu que d'être offerts à Maîtresse Gina et de Lui procurer la plus totale Jouissance. Ce que fit avec enthousiasme soumise Nadège qui était manifestement prise au plus divers sens du terme... Longtemps après, donc, Maîtresse Gina et Nadège revinrent dans la pièce où je subissais douloureusement la multiplication des pinces sur la quasi-totalité de mon corps nu.

- Il est temps de libérer ce chien de ces pinces, commenta
Maitresse Gina. Et pour cela tu vas avoir besoin d'un autre instrument, dit-elle à Nadège, lui tendant maintenant une cravache. Tu vas t'appliquer à faire sauter les pinces une à une, poursuivit-elle. Il faut frapper juste, sèchement mais d'un petit coup pour faire sauter la pince, sinon elle se détache mal. Commence et sois précise, si une pince est mal détachée, nous la replacerons sur son corps... Allons, va !… Et toi, ma chienne, je ne veux pas t’entendre… Aucun son ne doit sortir de ta bouche de pute…

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:20
Doume
(@doume)
Très actif
Reprenant place dans le fauteuil d'où Il pouvait contempler la scène dans son ensemble,
Maîtresse Gina observait Sa soumise Nadège testant Son caractère dominant sur l'esclave que je suis, contraint à la plus passive servilité et grimaçant en silence sous la multitude de pinces colorées qui décoraient mon corps douloureusement tourmenté. Une érection commençait à poindre, tant cela m’excitait d’être ainsi malmené, mais elle fut réprimée par ma cage de chasteté et ainsi comprimait ma queue qui tentait de gonfler de volume… Nadège bien que débutante me cravachait, moi simple esclave, avec une précision appliquée, elle faisait de son mieux afin que chaque coup de cravache fasse sauter une pince à la fois et une seule. Lorsque, par manque d'expérience une pince était mal détachée, la belle soumise s'approchait, enlevait la pince, ce qui fut très douloureux à chaque fois, et la replaçait ailleurs sur mon corps meurtri, puis elle regagnait sa place, levait la cravache et l'abattait à nouveau, visant au mieux une nouvelle pince... 

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:21
Doume
(@doume)
Très actif
L’exercice durait, s'éternisait, surtout pour moi qui supportait les pinces depuis un si long temps. Leur morsure devenait à peine supportable et les coups de cravache venant s'ajouter amplifiaient encore le sublime supplice qui aurait dû se traduire par une forte érection si ma queue avait été libérée, ce qui n’était pas le cas. Difficile ainsi de conserver l'immobilité que l'on exige d'un esclave, quelles que soient les circonstances. Et à la douleur multipliée, s'ajoutait pour moi la crainte de mériter par la suite le juste courroux de notre Maîtresse… Mais sans doute Maîtresse Gina commençait-elle à se lasser du spectacle. Elle se leva soudain et stoppa net le coup que Nadège s'apprêtait à m'infliger.

- Cela suffit. C'est bien, tu as été appliquée et pas trop maladroite. lui dit-
elle tout en caressant sa petite poitrine dénudée. Mais tu dois aussi apprendre à fixer des limites. Certes un esclave n'a aucun droit, il n'est rien d'autre qu'un objet animé à la disposition des Supérieurs. Celui-ci M'appartient et je puis en user comme bon Me semble, autant que bon Me semble. Il n'a rien à dire, aucune opinion à exprimer car la seule opinion qui lui est permise, c'est d'accomplir Ma Volonté, quelle qu'elle soit et quoi qu'il lui en coûte. Mais en tant que Maîtresse, j'ai aussi une responsabilité incontournable. Une responsabilité que tu devras aussi assumer lorsque Je déciderai de t'autoriser à exprimer ta seconde nature, celle de dominante. Aussi tu dois apprendre à percevoir le moment, assez subtil il est vrai, où l'esclave que tu tourmentes atteint certains points de rupture. Bien sûr, son devoir sera de toujours aller plus loin, de toujours pouvoir supporter plus. Jamais il ne devra cesser d'atteindre ses limites et de les dépasser afin de Me satisfaire. Et je ne cesserai jamais de Me montrer plus exigeante, plus contraignante, plus intransigeantparfois, afin de jauger sa capacité d'inférieur à se dépasser dans l'unique but qui compte pour une telle chose : Satisfaire uniquement sa Maîtresse… Et là, en cet instant, je pense que cet esclave a assez subi pour aujourd'hui. Il a fauté en montrant de la faiblesse et il sera puni pour cela. Mais pour aujourd'hui cela suffit. Voyons, combien reste-t-il de pinces sur son corps ?

 
RépondreCiter
Topic starter Posté : 6 juin 2021 08:24
Kinky78 aime
Adraax
(@adraax)
Très très actif

Wow...

Tant sur le fond que sur la forme, j'en reste pantois... 

RépondreCiter
Posté : 6 juin 2021 22:23
intime_photographie
(@intime_photographie)
Membre Admin

J'ai eu du mal à commencer, car on est directement au coeur de l'action. Mais ensuite, ça déroule tellement bien...

C'est dur, très dur ce qu'elle vie au départ !

Maîtresse Gina est décidément bien joueuse, merci de cette superbe tranche de vie.

RépondreCiter
Posté : 9 juin 2021 15:30
DominaSara
(@dominasara)
Nouvel arrivant

Merci pour ce récit très détaillé.

Ton écriture fait qu'on rentre directement dans l'histoire !

Cela peut donner des idées ;-)

DominaSara

RépondreCiter
Posté : 21 juin 2021 11:53
Doume
(@doume)
Très actif

@dominasara Merci pour le commentaire

Bon dimanche à Vous

 

RépondreCiter
Topic starter Posté : 4 juillet 2021 11:41