Tutoriel DIY n°1 : fabrication carcan plateau (mobilier BDSM)

Bonjour à tous,

J’inaugure une nouvelle catégorie : Tutoriel !

Aujourd’hui, je vous présente un plateau / carcan que j’ai fabriqué pour ma soumise. Le principe est simple, la soumise passe la tête dans le trou, puis le carcan est refermé par derrière à l’aide d’une autre pièce.

Voici la vue générale, d’un côté :

Et de l’autre :

Le voici en train d’être ouvert

Deux rails en bois tiennent le tout, ils sont lié à la plus grande partie. Afin d’éviter d’éclater le plastique, j’ai chauffé avec un chalumeau de cuisine avant de percer. Je chauffais également la vis.

Deux fermetures ont été posée, pour que ça tienne mieux et que les vis ne ressorte pas j’ai ajouté un morceau de bois de l’autre côté.

Lorsque on ferme avec les fermetures, ça peut faire se relever la partie arrière, j’ai donc ajouter de petit crochet en plastique pour solidariser le plateau et le rail.

Pour peu d’argent, et en peu de temps ! J’ai trouvé tout ce qu’il fallait à mon brico’. La soumise peut aussi utiliser ce plateau sur son dos à 4 pattes, ou en le tenant avec ses genoux et ses mains si elle est à 4 patte mais sur le dos.

Voici une photo en utilisation, combiné avec un collier de posture et une ceinture de chasteté.

[photo déplacée et en article individuel, afin de mettre ce tutoriel en publique]

Que pensez vous de ce plateau et de ce premier tuto ?

Si vous avez apprécier, jetez donc un oeil à notre second tuto : Carcan DIY BDSM

Auteur : Le photographe Intime

https://intime-photographie.fr/presentation

3 réflexions sur « Tutoriel DIY n°1 : fabrication carcan plateau (mobilier BDSM) »

  1. Non seulement vous avez un talent de photographe certain, mais en plus celui de bricoleur né!! lol
    (Un peu de mousse sur la découpe du cou faciliterait le port de ce plateau par votre soumise)

    1. Lorsqu’elle le porte, elle a également un collier de maintient, qui est bien large et bloque le cou dans le plateau. Sinon en effet il faudrait de la mousse pour le confort, diminuer le risque, et faciliter le port.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *